Assurance décès

Dépendance : le gouvernement lance une consultation citoyenne

Publié par le

Une concertation nationale qui durera jusqu'au 1er décembre 2018

En France, il y a 1,5 million de personnes de plus de 85 ans. Un chiffre qui triplera en 2050. Face à ce vieillissement de la population, Agnès Buzyn, ministre de la santé lance une consultation citoyenne.  

En 2050, la France comptera quasiment 5 millions de personnes âgées

C’est indéniable, l’espérance de vie ne cesse de croître en France. Pour preuve, elle atteint 85,3 ans chez les femmes et 79,5 ans chez les hommes. Aujourd’hui, la France compte 1,5 million de personnes de 85 ans et plus. En 2050, ce chiffre va quasiment tripler pour atteindre 4,8 millions de seniors. Selon les chiffres du Ministère de la Santé, le nombre de personnes en perte d’autonomie atteindra 2,45 millions en 2060. Face à ce défi de taille, Agnès Buzyn, ministre de la santé vient de lancer une grande concertation citoyenne. Une concertation nationale qui devrait durer deux mois et qui mènera à une loi avant la fin de l’année 2019.  Concrètement, ce grand chantier s’intitulant « Comment mieux prendre soin de nos aînés » va permettre à l’ensemble des Français de donner leur avis et surtout de faire des propositions. Les internautes sont également invités à donner leur opinion sur des propositions émises sur le site dédié. On vous demande par exemple de donner votre avis sur les commentaires d’Elisabeth qui propose « d’améliorer la prise en charge à domicile » ou encore d’Elisa qui pointe du doigt le sujet brûlant « des tarifs des EHPAD ».

Le gouvernement espère une participation de 500 000 contributeurs

Ces propositions du public seront transmises au ministère afin d’élaborer le futur projet de loi. Le gouvernement espère attirer plus de 500 000 contributeurs. En parallèle, un grand débat public sera organisé pour évoquer des nombreux sujets tels que :

  • Les mesures nécessaires pour soutenir les aidants familiaux
  • Les modalités de financement des prises en charge à domicile et en établissement
  • La qualité des prestations en établissement et à domicile
  • Les aides et les prestations pour les rendre plus lisibles, plus équitables pour les familles 
  • Les moyens de prévention plus efficaces devant la perte d’autonomie d’une personne âgée
  • Le libre choix des personnes âgées

Aujourd’hui, 30 milliards d’euros sont consacrés à la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie dont 79% de dépenses publiques.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES