Assurance décès

Ehpad : elle est verbalisée pour avoir salué son mari

Publié par le , Mis à jour le 15/04/2020 à 16:09

L'éloignement est compliqué pour les personnes âgées

Une septuagénaire du Tarn a été verbalisée en raison du non-respect du confinement. La vieille dame était venue saluer son mari qui vit depuis quelques années dans un Ehpad. Un confinement qui commence à peser sur les résidents comme sur les familles.

Une amende de 135 euros pour non-respect du confinement

Hedwig se souviendra longtemps de ce petit coucou passé à son mari. Cette septuagénaire de Graulhet dans le Tarn a été verbalisée, le 9 avril dernier, pour non-respect du confinement. D’après le Parisien qui relaye l’information, la vieille dame s’est arrêtée plusieurs minutes à la fenêtre de son mari qui vit dans un Ehpad. 

Une habitude prise depuis l’interdiction des visites dans les établissements pour personnes âgées : « Grâce à une petite ardoise, je lui transmettais des nouvelles de nos enfants. Jeudi à 16 heures, alors que j’avais mon attestation avec la case personne vulnérable, les gendarmes m’ont verbalisé, indiquant que la direction les avait sollicités à cause des nombreux promeneurs autour du bâtiment » explique-t-elle au quotidien.

Interrogée, la préfecture du Tarn a confirmé l’amende de 135 euros : «  Un cordon sanitaire autour des Ehpad doit être absolument respecté. Votre mère était bien en infraction » explique dans un premier temps l’administration à la fille d’Edwig.

Quelques heures plus tard, la préfecture a décidé de revenir sur cette décision et a indiqué que « la gendarmerie allait rentrer en contact avec la famille pour éteindre la procédure ». 

Des visites pour les personnes en fin de vie

Cette période de confinement reste toujours aussi difficile pour les personnes âgées qui sont éloignées de leurs familles. Impossible pour les proches de venir les visiter. Des directeurs de maison de retraite indiquent même que certains résidents « se laissent mourir ». 

Depuis le début de l’épidémie en France, de plus en plus de décès liés au Covid-19 sont recensés dans les Ehpad. Son nombre est désormais intégré dans le comptage des autorités sanitaires. Selon les dernières estimations, le coronavirus a fait  15 729 morts en France dont 5 470 dans les Ehpad. 

Dans son allocution du 13 avril 2020, Emmanuel Macron a indiqué que des visites pourraient être programmées pour des personnes qui se trouvent en fin de vie y compris dans les Ehpad.

Certains établissements ont d’ores et déjà organisé des visites aux conditions strictes. Les familles doivent être équipées d’un masque, d’une blouse ou encore de lunettes en fonction des pathologies des patients. Généralement, les Ehpad aménagent une pièce spécifique pour ces rencontres. Une pièce qui est désinfectée après les visites.

Dans son dernier discours suivi par presque 37 millions de Français, Emmanuel Macron annonce la levée du confinement à partir du 11 mai prochain. Si la situation sanitaire le permet, la vie reprendra très progressivement. Le chef de l’Etat a évoqué la réouverture des crèches, maternelles, collèges ainsi que des lycées. 

Pour protéger la santé des plus faibles, le Président a décidé que ce déconfinement ne concernerait pas les personnes âgées et/ou atteintes d’une pathologie (malades chroniques, handicap lourd) qui sont invités à rester chez eux. 

En fin de semaine dernière, Ursula Von Der Leyen, la présidente de la Comission européenne préconise un confinement jusqu’à la fin de l’année pour les personnes les plus âgées : « Sans vaccin, il faut limiter autant que possible les contacts des seniors » explique t-elle dans le journal allemand Bild. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES