Assurance décès

Maisons de retraite : la Mutualité française prône la modulation des tarifs

Publié par le , Mis à jour le 09/04/2019 à 16:21

Va t-on vers une modification des tarifs des Ehpad ?

L’idée d’une modulation des tarifs dans les maisons de retraite fait son chemin. Le président de la Mutualité française préconise un changement de tarification en fonction des revenus des résidents.

« Faire comme les crèches »

Dans une interview accordée au Parisien, Thierry Baudet, président de la Mutualité française est revenu sur l’idée d’un changement de tarification dans les maisons de retraite. En moyenne, un senior dépense 1850 euros par mois après la déduction des aides. Une somme conséquente qui est généralement supérieur aux ressources de la personne. En Suède, ce montant n’est que de 180 euros. Afin de ne plus plomber le budget des pensionnaires, la Mutualité française propose « de faire comme les crèches ». Sous-entendu, une personne âgée pourrait régler la facture en fonction de ses moyens. Les aides publiques pourraient faire le complément. Et pour éviter une sélection des résidents en fonction des revenus, le président souhaite « fixer des tarifs plafond pour chaque service proposé par l’établissement ».

Le nombre de personnes dépendantes va doubler

En France, 1,3 million de seniors bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Une allocation qui permet de payer en totalité ou en partie un Ehpad. Le nombre de personnes dépendantes devrait doubler d’ici 2060.

Le changement de tarification des maisons de retraite fait partie des quatre grandes priorités qui se sont dégagées de la consultation citoyenne. En effet, la dimension financière a été présente tout au long du débat. Au total, 95% des votants souhaitent que le gouvernement intervienne davantage. D’ailleurs les familles concernées voudraient des avantages fiscaux.

Les différentes propositions permettront de nourrir une réflexion qui devrait déboucher sur un projet de loi.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES