• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance décès

En Californie, une nouvelle pratique funéraire est autorisée

Publié par le

La liquéfaction serait une pratique plus écologique

L’Etat de Californie a voté une loi qui permet aux proches d’un défunt de choisir une nouvelle pratique funéraire. Si les Californiens ne désirent pas l’incinération ou l’enterrement de leur proche, ils pourront dorénavant opter pour l’aquamation.

L’utilisation de l’hydrolyse alcaline

Une alternative à la crémation et à l’inhumation est possible. La Californie, ainsi que 14 autres Etats américains, ont voté un texte qui autorise la liquéfaction du corps d’un défunt. Appelée également « aquamation » ou « crémation sans flamme », cette pratique utilise la technique de l’hydrolyse alcaline. Breveté aux Etats-Unis durant le XIXème siècle, cette méthode servait à l’origine à traiter les déchets animaux. Modernisée, cette technique est fréquemment utilisée lors de funérailles d’animaux.

Le défunt est placé dans un bain chimique

Cette technique consiste à placer le corps dans un bac qui contient ce liquide. Le bain chimique, qui permet de dissoudre les protéines et le sang, est chauffé à près de 180°C durant plusieurs heures. Ce qui n’a pas pu être liquéfié, comme les os ou implants métalliques, est par la suite réduits en cendres comme lors d’une crémation. Malgré un prix très élevé (425 000 € la machine), cette méthode plaît de plus en plus aux Etats-Unis. Le coût est néanmoins à nuancer puisque le procédé coûterait moins cher qu’une inhumation ou qu’une crémation.

Une pratique funéraire écologique

L’aquamation représente également un avantage en termes d’écologie. Dix fois plus faible que l’empreinte carbone d’une crémation, l’hydrolyse nécessite peu d’énergie et ne dégage pas de fumée. Certaines entreprises évoquent d’ailleurs une « crémation durable » selon le site Sciences et Avenir. Peu exploité pour l’instant, le liquide peut même devenir un fertilisant pour les cultures. Outre cela, les familles ayant utilisé la liquéfaction estime que ce processus est « moins agressif ». 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES