• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance décès

L'homme qui lorgnait sur l'assurance décès...

Publié par le

Jamel Leulmi, enfermé depuis 4 ans, est soupçonné d’avoir assassiné sa femme t d’avoir tenté de mettre fin à la vie de l’une de ses nombreuses compagnes afin de toucher l’argent de l’assurance décès. Le procès s’est ouvert le 28 avril dernier.

Assurance décès : ouverture du procès

Meurtre et tentative de meurtre : voilà les soupçons portés sur Jamel Leulmi, 36 ans. Ce dernier est accusé d’avoir attenté à la vie de plusieurs de ses compagnes dans le but de toucher l’argent de leur assurance décès. L’homme, en détention provisoire depuis 4 ans,  nie ces accusations.

Pour rappel, en 2007, sa femme est tuée lors d’une promenade à vélo. Seul témoin de la scène, le veuf touchera l’argent des 4 assurances décès, fraichement souscrite par la victime.

L’une de ses anciennes conquêtes témoigne en faisant le lien entre la disparition de ses polices d’assurance décès (montant 7 millions d’euros)  lors d’un cambriolage et un accident et une violente agression qu’elle a subi lors de vacances au Maroc.

L’assurance décès, c’est quoi ?

Le principe de l’assurance décès est de permettre de verser un capital ou une rente à un ayant droit, suite au décès du souscripteur.  Ce dernier verse une cotisation ponctuelle ou régulière pour qu’à son décès, l’ayant droit bénéficie du montant définit au contrat.

Il existe bien sûr des exclusions quant à l’indemnisation :

-          Le suicide les 2 premières années de souscription

-          Le meurtre du souscripteur

-          Certaines circonstances aggravantes d’un décès (guerre, acte de violence volontaire)

-          Prime non réglé

-          Mensonge du souscripteur sur son état de santé

En savoir plus sur l’assurance décès

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES