La souscription d'une assurance obsèques

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance décès > La souscription d'une assurance obsèques

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

La souscription d'une assurance obsèques

|
Consultations : 1720
Commentaires : 0
Une couverture pour préparer vos funérailles

Pour simplifier les procédures à effectuer pour les funérailles, un grand nombre de français optent pour la souscription d’une assurance obsèques. Cette démarche peut cependant s’avérer longue et compliquée et comprend plusieurs variantes.

Comment contracter un tel contrat d’assurance ?

L’assurance obsèques regroupe trois types de contrat :  

  • Le contrat en capital consiste à conserver une réserve d’argent visant à apporter des fonds pour accomplir les funérailles. Au moment du décès du souscripteur, cette somme est octroyée aux bénéficiaires qui ont été désignés dans le contrat.
  • Le contrat en prestations standardisées est un contrat où l’assurance se charge de tout. L’assureur demande seulement à son assuré le type d’obsèques qu’il désire avoir : crémation ou enterrement, recueillement civil ou culte religieux.
  • Enfin, le contrat en prestations personnalisées est une formule particulière : l’assuré planifie au préalable sa cérémonie funèbre au détail près. Ce dernier choisit les fleurs, le cercueil, la musique ainsi que le lieu de l’enterrement.

En fonction de ce que vous recherchez, à vous de choisir la bonne assurance.

Mise à effet et conditions de l’assurance obsèques

Si par accident l’assuré venait à mourir, les garanties choisies par ce dernier sont mises à exécution à la date d’effet du contrat. Par contre, si l’assuré décède à la suite d’une maladie, dans les douze premiers mois qui suivent cette date d’effet, les bénéficiaires ne jouiront que des cotisations payées jusqu’à ce moment. Ces conditions sont particulièrement valables pour le contrat en capital.

Recommandations

Il peut s’avérer judicieux de garder un capital puis de le rentabiliser par le biais d’un compte rémunéré. En outre, pour financer votre contrat, trois approches sont envisageables à commencer par le versement en prime unique, le versement en prime viagère, c’est-à-dire que les primes sont versées mensuellement ou trimestriellement jusqu’au décès du titulaire ainsi que le versement en prime périodique qui se traduit par le règlement du capital par versements dont l’échéance est régulière et déterminée lors de la signature du contrat.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS