Assurance décès

Le baromètre ANPERE - OpinionWay 2018 s'intéresse au lien intergénérationnel

Publié par le

Aider les personnes âgées, c'est nécessaire et normale pour les Français

La deuxième édition du baromètre ANPERE - OpinionWay intitulée « Les Français et le lien intergénérationnel » s’intéresse à ce lien qui existe entre les générations. Au sortir des vacances où les personnes âgées souffrent parfois de solitude et d’isolement, cette nouvelle enquête témoigne de l’existence d’un vrai sentiment de solidarité entre les générations. Coup de projecteur.

Une aide à la fois « nécessaire » et « normale »

Cette étude laisse apparaître que l’entraide et la solidarité constituent des « valeurs essentielles entre les générations » et principalement au sein même du cercle familial sans toutefois s’y limiter.

Ainsi, 30 % des Français confient avoir mené des actions d’entraide en dehors du cercle familial au cours de l’année écoulée. Pour 56 % des Français, cette action a pris la forme d’une aide par un service ou par un bien ; 22 % des sondés évoquent quant à eux des tâches quotidiennes.

Ce type d’initiatives augmente avec l’âge des aidants : ainsi, 21 % des 18-24 ans - ils étaient 19 % en 2016 - ont effectué des actions ou gestes d’entraide l’année passée en dehors du cadre familial contre 43 % des Français de plus de 60 ans.

Enfin, près de la moitié des sondés (ndlr : 40 %) estime que la solidarité intergénérationnelle consiste à aider les personnes âgées. D’ailleurs, ils jugent qu’une telle aide est à la fois « nécessaire » (69 %) et « normale » (65 %).

Quelles aides en cas de perte d’autonomie ?

L’enquête menée par l’Association Nationale pour la Prévoyance, l'Epargne et la Retraite (ANPERE) met aussi en évidence la tendance des Français à aider leurs proches. Ainsi, en 2016, 51 % d’entre eux se disaient concernés par l’entraide familiale. Ils sont aujourd’hui 60 % à l’évoquer.

Dans l’écrasante majorité des cas (ndlr : 71 %), cette entraide prend la forme d’une aide par le service ou par le bien.

Cette tendance se confirme lorsque les répondants ont l’un de leurs proches en situation de perte d’autonomie. Plus précisément, 90 % de ces personnes fournissent différents types d’aides :

  • Un soutien moral avec écoute, présence, accompagnement et disponibilité (69 %),
  • Une aide pour la réalisation de tâches quotidiennes comme le ménage ou les petits travaux (56 %),
  • Un accompagnement pour gérer des problèmes médicaux (51 %),…  

Enfin, autre enseignement de ce baromètre ANPERE - OpinionWay : les 18-24 ans et les personnes de plus de 70 ans sont considérés comme étant les populations nécessitant le plus d’aides. Plus précisément, 37 % des sondés évoquent la catégorie des 18-24 ans et 67 % celle des 70 ans et plus. Bien entendu, les besoins de ces deux catégories ne sont pas identiques : les jeunes adultes ont surtout besoin d’aide pour leur entrée dans la vie active (71 %) et d’un « coup de pouce » financier (55 %) tandis que les aides apportées aux plus de 70 ans concernent les tâches du quotidien (54 %) ainsi que les problèmes d’ordre médical (52 %).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES