• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance décès

Le gouvernement français prêt à tout pour réaliser des économies !

Publié par le

Le gouvernement prévoit de couper de moitié le budget dédié au capital décès, cette mesure devrait lui permettre d’économiser près de 160 millions d’euros.

Le but de la mesure

Le système permet aux familles des ayants droit décédés de percevoir un versement ponctuel de l’Assurance Maladie pour prendre en charge les frais d’obsèques. Avant les salariés et les fonctionnaires percevaient entre 375  et 9 387 €, le capital décès pouvait même atteindre les 7 509 € pour les commerçants et 12 389  € pour les artisans. Le gouvernement estime que  cette mesure a été prise par soucis d’équité mais non pas pour réaliser des économies.

En effet, le versement de ce capital dépendait du salaire du défunt, ce qui n’avantageait pas les chômeurs et les temps partiels. L’exécutif entend donc réformer le mode de calcul du montant des versements qui se  basera dorénavant par référence au smic. Les personnes ayant des gros salaires seront moins avantagées tandis que les chômeurs et les temps partiels gagneront plus. Les débats sont ouverts concernant cette mesure drastique.

La Sécurité est lourdement endettée

Selon les données récentes, la Sécurité Sociale devra réaliser d’ici 2015 une économie de 21 milliards d’euros. Seulement selon Marisol Touraine le contexte économique est délicat puisque la dette de la Sécu ne devrait pas se combler jusqu’en 2015. Marisol Touraine a annoncé récemment que le déficit de l’Assurance Maladie se creusait de 11,7 milliards d’euros contre 9,8 milliards espérés au début de l’année.

De ce fait, l’équilibre des comptes sociaux ne devrait être possible qu’en 2018. Pour améliorer la situation, le gouvernement sera moins compréhensif et renforcera sa lutte contre la fraude sociale qui représente entre 20 et 25 milliards d’euros. Plusieurs réformes devraient également être mises en place dans le but de limiter les charges de la Sécurité Sociale.

Ainsi, la durée du congé parental sera réduite à dix-huit mois pour les femmes ce qui permettra par exemple une économie de 300 à 400 millions d’euros.

Pour compenser cette future baisse, il y a encore la possibilité de souscrire une assurance décès

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES