Assurance décès

Le rapport Libault rejette toute généralisation de l'assurance dépendance

Publié par le

Dépendance : un rapport préconise une hausse de 35 % du budget

Après avoir lancé une concertation en ligne pour savoir comment mieux prendre soin de nos aînés, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’est vu remettre un rapport de 70 pages compilant 175 propositions. Parmi elles, on retrouve une hausse de 35 % du budget consacré aux seniors dépendants ou bien encore la création d’un risque de protection sociale « à part entière ».

Pas de deuxième journée de solidarité

Le rapport et dense et les propositions nombreuses. Il y a 5 mois, en pleine crise des EHPAD, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, décidait de lancer une concertation en ligne afin de savoir quelles étaient les propositions des Français en matière de protection des seniors. Cinq mois après, la ministre vient de se voir remettre un rapport de 70 pages, compilant 175 propositions.

Président du Haut Conseil de financement de la protection sociale, Dominique Libault propose en premier lieu de « reconnaître la perte d’autonomie comme un risque de protection sociale à part entière ». Un risque qui serait alors « intégré dans le champ des lois de financement de la sécurité sociale ».

Pour financer ce nouveau risque, le rapport fait état d’un besoin de financement public supplémentaire de 6,2 milliards € en 2024 et 9,2 milliards en 2030. Par cette proposition, Dominique Libault rejette un financement provenant d’une hausse des droits sur les successions ou de l’instauration d’une seconde journée de solidarité.

D’ici là, le rapport, et plus particulièrement la proposition n°162, propose de puiser dans des budgets déjà existants comme le Fonds de réserve des retraites, les excédents du régime général de la sécurité sociale ou encore la contribution pour le remboursement de la dette sociale.

Un projet de loi présenté à l’automne

Outre le volet financier, le rapport évoque différents points tels que la création d'un plan national pour revaloriser les métiers du grand âge, les aides-soignants et les aides à domicile ou bien encore la rénovation des EHPAD souvent vétustes. Pour y parvenir, il est préconisé d'augmenter de 35 % le budget consacré aux seniors dépendants d'ici 2030. « Il y aura un avant et un après rapport Libault », a tweeté Pierre Mayeur, directeur général de l’Ocirp, à l’issue de la présentation de ce rapport. La ministre de la Santé et des Solidarités a quant à elle annoncé la présentation d’un projet de loi à l’automne.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES