Les avantages de l'assurance décès

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

Les avantages de l'assurance décès

|
Consultations : 1601
Commentaires : 0
Léguer un capital exonéré de droits de succession avec la clause du bénéficiaire

Une assurance décès est un contrat de prévoyance, c’est donc une assurance qui permet de se prémunir contre un risque : le décès de l’assuré. Elle intéresse principalement toutes les personnes qui, ayant une charge de famille, sont soucieuses de l’avenir de celle-ci après leur décès.

Pourquoi souscrire une assurance décès ?

Lorsque vous voulez demander un crédit en vue d’acheter un bien immobilier, vous devez souscrire une assurance décès. C’est une sorte de garantie que votre emprunteur va vous demander avant de vous accorder le prêt. En effet, la banque ou les établissements de crédit considèrent que grâce à cette assurance, ils ont plus de chance de se faire rembourser au cas où l’emprunteur décède.

Toutefois, certaines personnes décident également de souscrire une assurance décès sans avoir effectué d’emprunt afin de prémunir leurs proches des conséquences financières que peut occasionner leur décès. Ce sont effectivement les proches, conjoints, concubins ou enfants, qui toucheront le capital de l’assurance au moment du décès de l’assuré.

Pourquoi rédiger la clause bénéficiaire d’une assurance décès ?

Étant un élément fondamental du contrat d’assurance décès, la clause bénéficiaire est ce qui désigne le ou les bénéficiaires du capital du contrat au décès du contractant. Généralement, la clause bénéficiaire permet alors de léguer un capital exonéré de droits de succession aux héritiers du contrat.

Ainsi, le contractant peut choisir entre les deux types de clauses bénéficiaires : la clause dite « standard » qui permet de désigner les bénéficiaires de façon non nominative ou la clause personnelle dont l’intérêt est de pouvoir désigner nominativement les bénéficiaires. Dans ce dernier cas, l’assuré est donc libre de rédiger lui-même sa propre clause bénéficiaire et il doit fournir certaines informations sur le ou les bénéficiaires, à l’instar de leur nom, prénom, date de naissance, etc.

Au cas où l’assuré choisit plusieurs bénéficiaires, il doit indiquer leur rang de priorité avec la part de capital de chacun des bénéficiaires.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS