• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance décès

Perte d'autonomie : le congé proche aidant, c'est acté !

Publié par le

Aider les aidants salariés, c’est chose faites !

A partir du 1er janvier 2017, les quelques 8,3 millions de personnes qui accompagnent un proche en situation de perte d’autonomie, tout en étant salarié, vont pouvoir bénéficier d’un « congé proche aidant ».

Aider les aidants salariés, c’est chose faites !

Une mesure de la loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement (ASV) souhaitait tendre la main aux accompagnants salariés de leur proche dépendant. Cette mesure se concrétisera donc dès le début de l’année 2017 par la mise en place d’un « congé proche aidant ».

Cette faveur prendra la forme d’un congé sans solde d’une durée de 3 mois, renouvelable une fois et a pour objectif d’aider les aidants à mieux articuler leur vie professionnelle et leur vie personnelle et familiale. Ce congé pourra également être transformé en période d'activité à temps partiel.

S’il existait déjà le « congé de soutien familial », ce nouveau congé ouvre les droits à davantage de bénéficiaires, notamment aux aidants qu’i n’ont pas de lien de parenté avec la personne dépendante, ainsi qu’aux aidants des personnes placées en établissements spécialisés.

Des avancées pour les aidants et les aidés

Depuis 2012, le Gouvernement a réalisé plusieurs actions à l’envers de la question de la dépendance, et la ministre de la Santé, Marisol Touraine, la secrétaire d'État chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, Pascale Boistard ainsi que la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées, Ségolène Neuville n’ont pas manqué de mettre l’accent sur cette « avancée sociale majeure ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES