Un moyen peu connu d'épargner : la tontine

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance décès > Un moyen peu connu d'épargner : la tontine

Actualité de l'assurance

Assurance décèsVoir toute son actualité

Un moyen peu connu d'épargner : la tontine

|
Consultations : 2331
Commentaires : 0
Argent sous le matelas, sur une assurance vie ou en tontine ?

Drôle de nom pour un placement. La tontine est une solution d’épargne intéressante pour ceux qui ont la possibilité d’investir des capitaux sur le long terme. Elle se positionne à mi-chemin entre la rente viagère et l’assurance vie, comme l’explique la rubrique patrimoine du site LesEchos.

Tontine : comment ça marche ?

Tous les ans se forme une association tontinière, créée pour 25 ans maximum. En adhérent à l’association, l’épargnant y investit son argent (dans une seule ou plusieurs associations).  Cet argent est investi au minimum pour 10 ans, au maximum pour 25 ans.

Au bout de 25 ans, l’association est dissoute, l’heure pour les épargnants toujours en vie de toucher le capital investi augmenté des intérêts.

Si l’assurance vie demande une épargne d’au moins 8 ans pour être fiscalement intéressante, les 10 ans d’épargne minimum sur la tontine donnent accès aux mêmes avantages fiscaux que pour l’assurance vie.

Les gains de la tontine sont ainsi imposables à hauteur de 7,5 % après abattement annuelle de 4 600 euros pour une personne, 9 200 euros pour un couple.

Les plus / les moins de la tontine

Les plus :

Possibilité de verser de l’argent sur plusieurs tontines chaque année, afin de bénéficier à terme chaque année à la dissolution des associations de l’abattement fiscal.

Le moins :

Impossibilité de sortir l’argent avant 10 ans (contrairement à l’assurance vie qui laisse à la disposition des épargnants leur argent)

L’argent est perdu si l’épargnant meure avant de récupérer son argent. Toutefois, il est possible de souscrire une assurance décès pour obtenir le versement pours les héritiers en cas de décès de l’épargnant).

 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS