Assurance habitation

À Marseille, l'ARS se mobilise contre l'invasion de punaises

Publié par le

L'invasion de punaises de lit en France est à prendre au sérieux

Depuis plus d'un an, les punaises de lit sont devenues un véritable fléau pour la France. L'immense majorité des grandes villes du territoire est victime de leur prolifération. À Marseille, l'Agence Régionale de Santé (ARS) s'est mobilisée pour faire réagir les autorités sanitaires à ce problème.

Levée de boucliers dans la cité phocéenne

Le problème était déjà prise très au sérieux en Île-de-France, où 180 000 sites ont été traités rien qu'en 2016. C'est désormais au tour de Marseille de réagir, mais cette fois-ci, les revendications viennent d'en bas. 17 associations, syndicats et collectifs de la ville ont uni leurs forces pour créer un l'intercollectif de l'ARS. Pour eux, la multiplication des punaises de lit est de l'ordre de la santé publique ; à bout, ils exhortent l’État à réagir au plus vite.

Et pour cause, plusieurs lieux importants de Marseille sont concernés par cette infestation. Au début du mois d'octobre, la plus grande bibliothèque de la ville, la bibliothèque municipale de l'Alcazar avait dû fermer ses portes suite à une invasion de punaises dans ses fauteuils. Mais le problème ne s'arrête pas là : logements, écoles, hôpitaux dont l'hôpital de la Timone, trains mais aussi la prison des Baumettes ont été touchés.

Un danger pour la santé ?

Bien que les autorités sanitaires ne considèrent pas que les piqûres de punaises représentent un danger pour la santé, l'ARS est montée au créneau. « On a un dossier en béton, il y a des chercheurs ici à Marseille qui sont sûrs à 90 % que les punaises de lit transmettent une bactérie, qui peut provoquer des difficultés cardiaques ! Il y a une urgence là ! » s'alarme Katia Yakoubi, membre du collectif Cabucelle et co-fondatrice de l'ARS.

En effet, l'intercollectif de la cité phocéenne veut faire réagir sur les conséquences sanitaires que représente l'infestation des punaises de lit. Ils mettent notamment en cause les états dépressifs et les insomnies entraînées par les piqûres de ces insectes.

400 000 logement français touchés par l'invasion

Ce fléau invertébré est le cauchemar des Français : on estime que 400 000 lieux sont infestés et les services de désinsectisation sont débordés. Et malheureusement, il n'existe pas d'autre moyen que de faire appel à une entreprise spécialisée pour éliminer les nuisibles.

Contrairement à une idée reçue, la recrudescence des punaises de lit n'est pas due à un manque d'hygiène, mais bien à des flux humains. De facto, les invasions se concentrent sur les points de passage importants comme c'est le cas pour Marseille, métropole portuaire. Ironique quand on sait que ce petit insecte avait presque disparu au début du XXe siècle.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES