Assurance habitation

A partir de l'année prochaine, les Français devront rembourser leur compteur Linky

Publié par le , Mis à jour le 01/06/2021 à 12:50

15 euros par an et par foyer jusqu'en 2030 : c'est ce que vont coûter aux Français les compteurs Linky à partir de l'année prochaine. Une facture salée qui s'ajoute à un certain nombre de dysfonctionnements constatés sur les boitiers verts depuis 2018.

90% des foyers sont équipés d'un compteur Linky

C’est une pilule qui va être difficile à avaler : à partir de l’année prochaine, les foyers français équipés d’un compteur Linky vont devoir commencer à le rembourser, alors que les pouvoirs publics avaient affirmé que le boitier vert ne leur coûterait rien.

Finalement, le compteur coûtera bien 130 euros par foyer, et tous les Français seront presque concernés puisque le boitier a été installé dans 90% des logements (soit dans 32 millions de foyers). Toutefois, cette facture salée n’est pas tout à fait une surprise. 

Le pot aux roses avait été découvert par la Cour des comptes en 2018, qui avait passé au crible le mode de financement de l’opération menée par l’État et Enedis (anciennement ERDF, filiale d’EDF chargée de la gestion et de l’aménagement du réseau d’électricité).   

Un financement « assuré par les usagers »

Dans son rapport, la Cour des comptes avait révélé que, contrairement aux affirmations des pouvoirs publics, le financement serait bien « assuré par les usagers ». Le coût total de la fabrication et de l’installation des compteurs Linky est estimé à environ 6 milliards d’euros.

Cette somme a bien sûr été dans un premier temps entièrement avancée par Enedis pour équiper « gratuitement » les foyers, mais son remboursement sera dans les faits prélevé sur les factures d’électricité des Français. De plus, les consommateurs rembourseront un peu plus que le coût de l’opération : un bénéfice d’un demi-milliard d’euros est attendu chez Enedis.

Résultat : une quinzaine d’euros en plus seront prélevés sur les factures annuelles jusqu’en… 2030. Cette méthode, qui s’apparente à de la vente forcée, avait été dénoncée dès 2018 par les associations de consommateurs, en particulier l’UFC Que-Choisir, qui avait lancé une pétition qui avait recueillie plus de 300 000 signatures.

Plusieurs dysfonctionnements constatés depuis 2018

De plus, au-delà de l’aspect financier, les compteurs Linky ont déjà été mis en cause pour d’autres raisons inquiétantes. Fin 2018, des compteurs avaient été pointés du doigt après le déclenchement de deux incendies. Des élus s’étaient alors opposés également au déploiement des boitiers.

En 2019, c’est le tribunal de Tours qui avait ordonné le retrait de 13 compteurs, en raison d’effets néfastes sur la santé de plusieurs particuliers, notamment « un état de fatigue chronique et des difficultés de sommeil ». Pour les détracteurs de Linky, les ondes émises par les boitiers seraient à l’origine de ces troubles. 

Enfin, l’année dernière, c’est la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) qui s’est attaquée aux compteurs Linky. En cause : le « non-respect de certaines conditions de recueil du consentement concernant les données des compteurs communicants ».

Un danger pour les données personnelles ?

Les nouveaux compteurs permettent en effet de suivre très précisément sa consommation, jusqu’à l’heure ou à la demi-heure. Or, pour la CNIL, il s’agit là de données sensibles, qui peuvent révéler beaucoup sur la vie privée des particuliers. Ces derniers doivent donc donner un consentement explicite au recueil de ces informations, ce qui n’a pas été suffisamment expliqué par EDF et Engie, et leur a valu une mise en demeure. 

Ce qu’il est intéressant de relever, c’est que cet argument d’une consommation qu’il est possible de suivre beaucoup plus finement, presque en temps réel, est celui justement mis en avant par justifier le coût des compteurs. Certes, les foyers français devront payer 15 euros par an en plus sur leur facture, mais ils pourront faire des économies en maitrisant mieux leur consommation, moyennant aussi quelques données personnelles…

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES