Assurance habitation

Airbnb : 20 000 euros de dégâts après une fête illégale

Publié par le

La police a dû intervenir à trois reprises

Un tarif d’entrée alléchant, des consos et de la nourriture à volonté …La recette idéale pour une fête qui va très vite dégénérer. Un locataire qui n’avait pas demandé l’autorisation à son propriétaire aurait sous-loué son appartement sur Airbnb. Résultats : 200 fêtards et plus de 20 000 euros de dégâts.

Une sous location sans l’approbation du propriétaire

« 5 euros pour les filles et 10 euros pour les garçons avec boissons à volonté, à manger et plein de surprises »,  l’annonce de cette fête post-bac dans le quartier du Marais à Paris est séduisante. L’invitation qui circule sur les réseaux sociaux fait aussitôt mouche. Le jour J, entre 200 et 300 fêtards se rassemblent dans un appartement sous-loué sur Airbnb. Problème : l’appartement de 80 mètres carrés avec terrasse est bien trop petit pour contenir tout ce petit monde. Et c’est l’appartement qui en fait les frais avec trois interventions de la police au cours de la soirée et plus de 20 000 euros de dégâts.

Du côté du propriétaire, c’est la douche froide. C’est son locataire qui ne vit plus dans l’appartement et qui ne paye plus le loyer depuis 6 mois qui a décidé de le sous-louer sans obtenir son approbation.

Airbnb dément, Ian Brossat attaque

Interrogé par le Parisien, un des organisateurs explique avoir loué l’endroit pour 500 euros la nuit : «  Y a rien de bien méchant mais les voisins ont pété les plombs ».  De son côté, Airbnb  qui affirme que la location ne s’est pas effectuée via sa plateforme a tout de même expliqué au quotidien que le locataire aurait dû demander l’autorisation du propriétaire avant de sous-louer son appartement.

Pas de quoi calmer les élus locaux qui s’agacent : « Depuis deux ans, nous multiplions les opérations de contrôle pour lutter contre les locations AIRBNB illégales. L’objectif : en finir avec les nuisances et protéger les Français » explique dans un tweet Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris au logement qui souhaite interdire les locations de Airbnb dans le centre de la capitale.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES