Airbnb : dénoncez votre voisin

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Airbnb : dénoncez votre voisin

|
Consultations : 1682
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

A l‘instar d’autres capitales, Paris a décidé d’encadrer plus strictement les activités de type Airbnb, plateforme communautaire de location et de réservation de logements entre particuliers. En vertu du nouveau cadre défini, il est notamment possible de dénoncer son voisin… Une « nouveauté » qui rappelle des temps funestes. Coup de projecteur.

La location limitée à 4 mois

Dans la capitale, les sites de location entre particuliers sont autorisés. Toutefois, le propriétaire ne peut louer son logement principal plus de 4 mois par an. On parle alors de « location touristique ».

Au-delà de cette période de 4 mois, la location demeure permise mais l’intéressé doit alors payer une taxe auprès de la mairie pouvant représenter plusieurs milliers d’euros.

D’ailleurs, il suffit de se rendre sur la plateforme opendata.paris.fr pour consulter le « Registre des autorisations de changement d'usage pour les meublés ». Cette liste concerne en fait les logements pour lesquels les propriétaires ont acquitté la taxe afin de louer leur logement au-delà de 4 mois par an.

25 000€ par logement non répertorié

En dépit de ce « tour de vis » de la Mairie de Paris, le nombre de ces logements non déclarés serait encore considérable.

Location entre particuliers : au-delà de 4 mois, payez une taxe ! C’est pourquoi la municipalité a créé une adresse mail à utiliser par toute personne qui croit que son voisin loue son logement pour une durée dépassant 4 mois par an.

Une fois la dénonciation effectuée, la Mairie de Paris peut mener son enquête et sanctionner le propriétaire contrevenant. Notez qu’en cas de non-respect de la nouvelle réglementation, l’amende peut représenter 25 000 euros par logement concerné.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS