Assurance habitation

Airbnb : elle sous-loue son logement social, des touristes la dénoncent

Publié par le , Mis à jour le 23/07/2019 à 12:01

Le logement social du 16ème arrondissement de Paris pour 255 euros la nuit sur Airbnb

Un logement social du 16ème arrondissement de Paris était proposé sur Airbnb pour 255 euros la nuit. Problème, il est interdit de sous-louer un logement de ce type. Ce sont des touristes qui ont eu un différend avec la loueuse qui ont alerté Paris Habitat.

Interdiction de sous-louer un logement social

« Très bel appart près Tour Eiffel/Roland Garros », c’est par cette accroche qu’une femme décide de louer son appartement sur Airbnb. Dans l’annonce, l’internaute peut ainsi lire qu’il s’agit d’un appartement de 95m2 avec deux chambres, 3 lits, 1 de salle de bain, équipé d’une cuisine américaine et d’une loggia de 15m2 pour la coquette somme de 255 euros la nuit. L’endroit rêvé pour des touristes qui souhaitent découvrir Paris. Seulement voilà, comme le révèle le Parisien, cet appartement est en réalité un logement social. Problème : la loi interdit de sous -louer un appartement de ce type.

Fait surprenant, ce sont des touristes qui ont eu un différend avec la loueuse qui ont dénoncé la tromperie: « la loueuse n’a pas eu un comportement correct. À l'issue de la location, elle nous a notamment réclamé 1 000 euros en disant que nous avions abîmé son canapé » explique une locataire au quotidien. C’est d’ailleurs elle qui a décidé de prendre contact avec le bailleur social, Paris Habitat.

« Même pour quelques jours par an ? »

Pour sa défense, la propriétaire argue qu’elle n’était pas au courant que cette pratique était illégale : « Même pour quelques jours par an ? Je n’étais pas au courant. Je vais retirer l’annonce » explique t-elle.

De son côté, Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris en charge du logement n’a pas hésité dans un tweet a dénoncer les faits : « Se faire du fric avec un logement financé sur fonds publics, c’est l'indécence absolue. Ça vaut pour cette locataire comme pour @Airbnb qui touche une commission sur chaque location. Le député de Paris, Sylvain Maillard (LaRem) va plus loin en demandant à Paris Habitat de « poursuivre la locataire » et plaider pour « la résiliation du bail ».

Rappelons que sous-louer un appartement social sauf cas particuliers peut entraîner la résiliation du bail et une amende de 9 000 euros.

Interrogé par le Parisien, Airbnb indique qu’elle désactive l’annonce dès le signalement du bailleur. Annonce qui a depuis été retirée du site français.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES