Assurance habitation

Airbnb : le nombre d'amendes infligées aux locations illégales en hausse

Publié par le

1,3 million d’euros d’amendes infligées pour locations touristiques illégales à Paris

De janvier à mi-août, plus de 1,3 million d’euros d’amendes ont été infligées pour locations touristiques illégales à Paris. Soit plus que sur l’ensemble de l’année 2017. La majorité de ces amendes concernent des biens loués par Aibnb.

111 logements concernés par ces amendes

Paris ne laisse plus rien passer à Airbnb. Depuis janvier, le nombre d'amendes infligées aux locations illégales est en en hausse dans la capitale. En un peu plus de 8 mois (de janvier à mi-août), 1,3 million d’euros d’amendes ont été infligées pour locations touristiques illégales. Des chiffres communiqués au micro de RTL par Ian Brossat, adjoint au logement (PCF) à la Mairie de Paris. A titre de comparaison, la même somme avait été collecté sur l’ensemble de l’année 2017.

Au total, ce sont 111 logements qui sont concernés. Soit 30 de plus que l’an passé. Sur l’ensemble, il s’agit essentiellement d’annonces provenant de la plateforme Airbnb. En moyenne chaque logement a reçu une amende de 12 000 euros. Ces propriétaires sont majoritairement des « multipropriétaires », « des professionnels déguisés en amateurs », explique Ian Brossat.

Les propriétaires obligés de s’enregistrer auprès de la mairie

Cette forte hausse est le signe que la lutte contre les locations touristiques illégales s’est très nettement intensifiée. En guerre contre Airbnb depuis plusieurs mois, Paris a récemment décidé de renforcer son arsenal juridique. Avant d’avoir assigné en référé Airbnb, mais aussi Wimdu, la municipalité avait rendu obligatoire l’enregistrement des logements auprès de ses services. Concrètement, tous les propriétaires louant leur logement sur la plateforme Airbnb doivent s’enregistrer auprès de la mairie. Une mesure qui permet de vérifier que les propriétaires ne dépassent pas la durée limite légale de location de 120 jours par an.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES