Assurance habitation

Airbnb : les moins de 25 ans ne peuvent plus louer de logement près de chez eux

Publié par le , Mis à jour le 19/08/2020 à 16:38
237 vues 1 réaction Note

Airbnb veut limiter les débordements en France. Après les Etats-Unis et le Canada, la plate-forme ne veut plus de fêtes illégales dans les appartements loués. Depuis le 14 août 2020, les jeunes de moins de 25 ans qui n’ont pas au moins 3 avis positifs ne peuvent plus louer de logement près de chez eux.

Limiter les fêtes non autorisées

Airbnb a décidé de durcir le ton contre les jeunes de moins de 25 ans. Depuis le 14 août, les jeunes qui n’ont pas au moins trois avis positifs lors de précédents séjours ne peuvent plus louer. Il s’agit de « limiter les fêtes non autorisées, afin de garantir la sécurité de l’ensemble des utilisateurs de la plate-forme cet été » explique l’entreprise.

Bien entendu, cette décision ne concerne pas les jeunes locataires qui souhaitent trouver un hébergement en dehors de leur ville, qui ont eu de bonnes appréciations ou qui souhaitent un logement pour une longue durée.

La France rejoint donc les Etats-Unis et le Canada qui ont déjà adopté cette mesure. A en croire Airbnb, cette restriction porte ses fruits avec « une baisse significative du nombre de soirées non autorisées organisées par ces catégories d’utilisateurs ».

Quand des locations Airbnb tournent mal

Il faut dire que des fêtes organisées peuvent devenir un cauchemar pour les propriétaires. En 2019, entre 200 et 300 personnes se sont réunis dans un appartement sous loué sur Airbnb. Au cours de la soirée, la police a dû intervenir à trois reprises. Le propriétaire s’est retrouvé avec plus de 20 000 euros de dégâts sur les bras. C’est son locataire qui ne vivait plus dans l’appartement et qui avait décidé de sous-louer sans son approbation.

Plus grave, dans la ville d’Orinda aux Etats-Unis, une fusillade a fait 5 morts et des dizaines de blessés. Cette tragédie s’est déroulée lors d’une fête d’Halloween organisée dans une maison louée sur Airbnb. Le lendemain, Brian Chesky, le directeur général de Airbnb prend la parole et annonce le durcissement des règles pour « interdire les maisons se présentant comme des endroits pour faire la fête ».

Quelques jours plus tard, la société décide de vérifier 7 millions de locations. Une vérification qui doit s’achever fin 2020. Par ailleurs, une ligne d’urgence a été mise en place aux Etats-Unis. Les utilisateurs peuvent contacter quotidiennement Airbnb partout dans le monde et à n’importe quel moment.

La Mairie de Paris propose un arrangement aux loueurs illégaux

En parallèle, la Mairie de Paris a décidé de proposer un deal aux loueurs illégaux de Airbnb. En échange de l’abandon des poursuites judiciaires, les propriétaires s’engagent à louer leur logement avec un « bail classique de 3 ans minimum et à un loyer situé 20% sous le prix du marché ».

Rappelons que les propriétaires ne peuvent pas louer un appartement plus de 120 jours par an à Paris. Il faut obligatoirement posséder un numéro d’enregistrement qui est délivré par la municipalité et payer une taxe de séjour à la ville.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Gael 15/12/2020 à 09:53
"les jeunes de moins de 25 ans qui n’ont pas au moins 3 avis positifs ne peuvent plus louer de logement près de chez eux." c'est compréhensible mais où est ce qu'on peut avoir les avis positifs ? est ce que sur les sites comme bailti.fr appartager. com ou vivaster.fr propose ce genre d'avis Merci

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES