Assurance habitation

Airbnb : son appartement a servi au tournage d'un film porno

Publié par le , Mis à jour le 03/04/2020 à 09:48

Une femme découvre que son appart a servi pour un film porno

Une Parisienne a découvert avec surprise que son appartement loué sur Airbnb a servi à un tournage d’un film porno. La propriétaire a porté plainte contre la société de production mais aussi contre l’actrice qui a loué son logement.

Une vidéo vue plus de 3 millions de fois

C’est une découverte dont se serait bien passée une jeune femme de 35 ans. En octobre 2017, cette propriétaire décide de louer pour 5 jours son logement sur Airbnb. Interrogée par le Figaro, elle explique que « les échanges se sont bien passés, la locataire était très courtoise et aimable ». L’histoire aurait pu s’arrêter là. Malheureusement, la Parisienne va vite déchanter.

À son retour, elle découvre avec stupeur que ses hôtes ont été très bruyants. Ses voisins raconteront avoir subi « des nuisances sonores importantes d’ordre sexuel ». Après quelques recherches, elle découvre le pot-aux-roses : son appartement a servi au tournage d’un film porno. Sa locataire si courtoise était en réalité une actrice de films X. Dans une vidéo de 50 minutes vue plus de 3 millions de fois, la propriétaire va très vite reconnaître son intérieur et sa terrasse.

En décembre 2019, la propriétaire demande l’intervention d’un huissier de justice pour constater les faits et surtout porter plainte contre la société de production.

De son côté, la plateforme de location contactée par le quotidien assure avoir « retiré le compte du voyageur et apporter une assistance lorsque le cas a été porté à notre attention ». En parallèle, le géant américain a dédommagé à hauteur 3740 euros la propriétaire au titre des dommages matériels. Trop peu pour la jeune femme qui souhaite obtenir un dédommagement pour « préjudice moral et atteinte à la vie privée ».

Après une première défaite en première instance en juin 2019, la jeune femme change d’avocat et porte plainte contre l’actrice/locataire.

7 millions de locations Airbnb vérifiées

Ce n’est pas la première fois qu’Airbnb doit faire face à ce type de mésaventure. Selon les autorités, 30 à 40% des réseaux de proxénétisme passent par des locations sur Internet.

Pour redonner confiance aux clients après une série d’incidents, Airbnb a annoncé que d’ici la fin 2020, l’exactitude des données fournies par un potentiel loueur seraient vérifiées. Au total, 7 millions de locations seront observées. Dans une lettre adressée à l’ensemble de ses employés, Brian Chesky, le patron souhaite que « Les clients puissent sentir que Airbnb est de leur côté ».

Dès qu’une anomalie sera détectée, Airbnb s’engage à reloger ou rembourser dans son intégralité les clients mécontents par une location.

A noter que depuis le 31 décembre 2019, une ligne d’appel d’urgence est disponible aux États-Unis. Un service qui fonctionne 24H/24H et 7J/7 et qui permet à un client de téléphoner et obtenir un salarié de l’entreprise en cas de soucis.

Bientôt une intelligence artificielle pour contrôler les clients ?

Plus surprenant, Airbnb pourrait même s’aider d’une intelligence artificielle pour trouver des signes de « névroses » ou de « narcissisme » chez les locataires. Cet algorithme étudiera les photos, les vidéos ou encore le vocabulaire utilisés par le client.

Chez Airbnb, on tente de rassurer sur ce projet : « Comme pour toute autre entreprise, nous déposons un certain nombre de brevets allant des listes de recherche à l’automatisation de la disponibilité des réservations et cela ne signifie pas nécessairement que nous appliquons en entier ni même en partie le contenu de ces brevets » explique une porte-parole de l’entreprise.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES