Assurance de la résidence secondaire : ce qu'il faut savoir

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Assurance de la résidence secondaire : ce qu'il faut savoir

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Assurance de la résidence secondaire : ce qu'il faut savoir

|
Consultations : 799
Commentaires : 0
Assurance habitation : quid de la résidence secondaire ?

Vous venez d’acquérir une résidence secondaire ? Sachez que souscrire une assurance habitation pour la résidence secondaire n’est pas obligatoire mais il s’agit toutefois d’une précaution fortement recommandée. Explications.

Mais, avant de souscrire une assurance résidence secondaire, il existe quelques points à éclaircir :

  • Le coût de cette assurance est en règle générale plus élevé que celui à acquitter pour votre résidence principale (une hausse de 10 % à 20 % selon les compagnies d’assurances), car les risques sont plus importants. Toutefois, il faut savoir que vous pouvez étendre l’assurance multirisque habitation de votre résidence principale à votre résidence secondaire pour une prime moins élevée ;
  • Si vous avez décidé de souscrire un second contrat d'assurance habitation pour votre résidence secondaire, vous n'êtes plus dans l'obligation de souscrire une seconde garantie responsabilité civile, celle de votre résidence principale suffit ;
  • Vérifiez bien aussi la durée de la « clause d’inhabitation ». Normalement, cette garantie n'est plus effective au bout de 60 à 90 jours d'inoccupation. Cependant, certaines compagnies d'assurances ne prennent pas en charge la résidence secondaire dès le 1er jour d'inoccupation. Ne vous précipitez pas au moment de signer et prenez le temps de bien lire votre contrat d’assurance logement ;
  • Si vous n'occupez votre résidence secondaire que rarement, il vous faudra payer un surplus au titre de la clause d’inhabitation. C’est aussi pour cela que l’assurance de la résidence secondaire est plus chère que celle de la résidence principale ;
  • Certaines compagnies d’assurances proposent une assurance pour la résidence secondaire qui ne couvre que certains risques (explosion, incendie, dommages causés par la fumée,…). Pourtant, votre résidence secondaire est rarement occupée et se trouve exposée à plus de risques (vols, cambriolages, dégradations, dommages liés à des catastrophes climatiques, dommages des eaux) que la résidence principale ;
  • Des compagnies d’assurances peuvent exiger l’installation d’un système de sécurité (caméra, alarme, volets anti-effraction,…etc.). Ce sont des obligations de protection qui aident à réduire le montant de la prime d’assurance ;
  • Si vous décidez de louer votre résidence secondaire, vous pouvez soit conclure un contrat d'assurance pour une location saisonnière, soit demander au locataire de souscrire une « clause villégiature » qui couvre essentiellement les dommages causés aux tiers.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS