• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Assurance, dégât des eaux et convention CIDRE

Publié par le

La Convention d'Indemnisation Directe et de Renonciation à recours en dégâts des Eaux, ou convention CIDRE en version abrégée, est une convention régissant l’indemnisation en cas de dégât des eaux. Son champ d’action principal est l’accélération des procédures et des démarches d’indemnisation lors d’un dégât des eaux, permettant à l’assuré de recevoir son indemnisation dans un délai raisonnable. Coup de projecteur.

Avant d’aller plus avant, il faut savoir que la convention CIDRE possède un champ d’application strictement défini. De fait, lorsqu’un dégât des eaux est hors de son champ d’action, elle n’est pas applicable, quelle que soit la teneur de votre assurance maison.

La convention CIDRE concerne les différents assureurs, qu’il s’agisse de la compagnie d’assurances de la victime ou de l’assureur choisi par la personne à l’origine du sinistre. En fait, la convention CIDRE joue un rôle prépondérant dans la prise en charge du sinistre moyennant toutefois le respect de quelques conditions. Concrètement, selon les derniers chiffres, elle est applicable lorsque la somme des réparations n’excède pas 800 euros pour les dommages immatériels relatifs au loyer ou à d’autres charges non matérielles. Pour les dommages matériels causés aux biens comme le mobilier ou le logement lui-même, leur montant ne doit pas dépasser 1 600 euros.

Il faut rappeler que la convention CIDRE ne peut s’appliquer si les compagnies d’assurances de chacune des personnes concernées ne sont pas sous sa juridiction. De même, elle n’est pas applicable pour des dommages trop conséquents ne rentrant pas dans les limites précitées. En outre, elle n’est applicable que pour les logements situés en France Métropolitaine, dans les DOM ou à Monaco.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES