Assurance habitation : ce qu'il faut faire en cas de neige ou de gel !

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Assurance habitation : ce qu'il faut faire en cas de neige ou de gel !

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Assurance habitation : ce qu'il faut faire en cas de neige ou de gel !

|
Consultations : 1475
Commentaires : 0
Assurance habitation
Températures au-dessous de zéro, chutes de neige… L’hiver est bien là ! Tous ces éléments extérieurs peuvent provoquer de nombreux sinistres pour votre habitation ! C’est le moment de savoir si votre assurance prend bien en compte tous les dommages. Et surtout lesquels ! Quelle démarche entreprendre pour faire jouer son assurance habitation ? Petit guide...

Dommages à cause de la neige ou du gel


Dans la plupart des contrats d’assurance habitation, la garantie tempête ouvre droit à la garantie des dommages immatériels causés par le poids de la neige ou de la glace accumulée sur les toitures, l’humidité due à la neige ou à la grêle, et également le choc de la grêle sur les bâtiments.

Vous serez indemnisé dans les limites et conditions prévues dans votre contrat d’assurance habitation.

Il faut bien faire attention aux exclusions de garantie. Elles concernent généralement : la vulnérabilité de certains bâtiments (les bâtiments non entièrement clos et couverts, les dépendances en matériaux légers par exemple...), la vulnérabilité de certains biens mobiliers (les objets en plein air par exemple), votre manque de réparation et d’entretien de vos biens. 

Pensez à bien isoler les canalisations extérieures qui ont tendance à éclater au moment de la remontée des températures.  L’isolation est aussi la bienvenue pour les lieux non chauffés tels que la cave ou le garage.

Après constatation des dégâts, prenez sans tarder des mesures conservatoires pour qu’ils ne s’aggravent pas.

Comment déclarer le sinistre


Vous avez cinq jours maximum (à partir du moment où vous en prenez connaissance) pour déclarer le sinistre. Etablissez un descriptif des dommages subis et une liste chiffrée des biens perdus ou endommagés. Il est recommandé d’accompagner votre demande d’indemnités de photographies de vos biens, de factures d’achats et de réparations...

L’expertise de l’assurance habitation


Votre assurance habitation peut désigner un expert afin de chiffrer les dommages subis. Essayez de conserver  les objets endommagés jusqu’au passage de l’expert, et soyez présent lors de cette l’expertise.

Vous allez recevoir de votre assureur une lettre d’acceptation mentionnant le montant de l’indemnité. Si vous êtes d’accord sur le montant proposé, le règlement interviendra dans les délais mentionnés au contrat.  En cas de désaccord, contacter votre assurance habitation, elle étudiera votre réclamation.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS