Assurance habitation : la bonne garantie contre les tempêtes

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Assurance habitation : la bonne garantie contre les tempêtes

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Assurance habitation : la bonne garantie contre les tempêtes

|
Consultations : 2177
Commentaires : 0
Assurance habitation et garantie tempête

Les dégâts provoqués par les tempêtes sont catastrophiques pour les victimes. Il vaut donc mieux souscrire une assurance habitation afin d’obtenir une indemnisation pour les dommages causés par ces désordres climatiques. Une garantie non obligatoire mais assez indispensable surtout si l’on se trouve en « zone à risques ». Tour d’horizon.

L’étendue de la garantie

La garantie tempête permet de couvrir l’ensemble des dégâts causés par ce phénomène météorologique.

En outre, la couverture offerte par ladite garantie prend en charge les dommages impliquant d’autres aléas météorologiques comme la pluie, la grêle et même la neige grâce à la garantie « tempête, grêle, neige » (« TGN »).

Concernant les dommages couverts, elle assure une indemnisation au titre des dégâts causés d’une part, au niveau de la construction comme l’effondrement de la toiture ou d’une partie des murs de la maison, et d’autre part, au niveau des biens endommagés à l’intérieur de la maison.

La mise en œuvre de la garantie tempête

Elle se trouve soumise à deux conditions essentielles.

D’abord, la victime doit présenter un certificat attestant de l’existence et des caractéristiques du phénomène météorologique à l’origine des dommages. Le « certificat d’intempérie » est délivré par le Centre Météo France le plus proche du sinistre. L’obtention de cette attestation facilitera la prise en charge du dommage par la compagnie d’assurances.

Ensuite, s’agissant des modalités d’indemnisation, le calcul de son montant prend en considération l’état du bâtiment et des biens endommagés par le sinistre. La prise en compte du coefficient de vétusté est d’ailleurs une pratique courante dans ce domaine et la victime obtiendra une indemnisation égale au montant des biens au moment de la réalisation du sinistre.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS