Assurance habitation

Assurance habitation : Luko lance une assurance propriétaire non occupant

Publié par le

Luko lance une assurance propriétaire non occupant en ligne

L’assurtech française, spécialisée dans l’assurance habitation, s’attaque à un nouveau produit : une assurance PNO (propriétaire non-occupant). Un marché « très peu digitalisé » selon Luko.

Des solutions basées sur l’intelligence artificielle

Luko, l’assurance 100 % digitale, fondée par Raphaël Vullierme et Benoît Bourdel, se lance dans un nouveau marché : l’assurance PNO (propriétaire non-occupant). L’assurtech, qui s’est fait connaître sur le marché de l’assurance habitation, propose des solutions basées sur l’intelligence artificielle (IA), le tout en un temps record : une souscription en 2 minutes, un remboursement des sinistres en 2 heures et une réparation sous 2 jours.

Pour rappel, l’assurance propriétaire non-occupant est obligatoire (depuis la loi Alur) pour l’ensemble des propriétaires bailleurs disposant de bien en copropriété. Entre l’assurance habitation du locataire (MRH) et l’assurance de l’immeuble (MRI), l’assurance PNO doit protéger le propriétaire en cas de sinistre.

Assurance PNO : un marché « très peu digitalisé »

Pour Luko il s’agit de dépoussiérer un marché « très peu digitalisé » et « très flou et complexe » pour les bailleurs. La jeune pousse française espère notamment « vaincre les complexités de remboursement des sinistres ». Depuis leur espace personnel, les propriétaires peuvent gérer leurs contrats, les ajuster ou encore suivre l’évolution des remboursements de sinistre. Les propriétaires peuvent également proposer à leur locataire de souscrire pour eux à l’assurance multirisque habitation de Luko afin d’avoir une expérience de protection et de gestion unifiée des et centraliser l’ensemble des documents dont ils ont besoin en cas d’incident.

En cas d’incident justement, cette offre d’assurance propriétaire non-occupant est accompagnée d’une technologie de prévention des sinistres électriques, les dégâts des eaux et les effractions via des capteurs connectés.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES