Assurance habitation : un Québécois locataire sur trois n'est pas assuré

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Assurance habitation : un Québécois locataire sur trois n'est pas assuré

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Assurance habitation : un Québécois locataire sur trois n'est pas assuré

|
Consultations : 4131
Commentaires : 0
Assurance habitation et locataires québécois
Comme dans l’Hexagone, les jeunes étudiants de la Belle Province s’apprêtent à reprendre le chemin des amphis et, pour certains, à prendre possession de leur nouveau logement. Alors qu’ici, il est indispensable de disposer d’une assurance habitation, une telle obligation n’existe pas de l’autre côté de l’Atlantique…
 
Assurance appartement : un produit bienvenu
C’est un nouveau sondage diligenté par TD Assurance qui dévoile le pot aux roses ! D’après cette enquête, 41 % des Québécois qui sont locataires « oublient » de souscrire une assurance logement. Pourtant, une telle assurance leur éviterait bien des tracas en cas de survenance d’un sinistre.
Henry Blumenthal, vice-président et chef de la souscription chez TD Assurance, confirme : « L'assurance locataire est essentielle si vous louez ou sous-louez l'endroit où vous habitez, que vous soyez un jeune professionnel de 30 ans vivant dans un appartement luxueux ou un étudiant de 21 ans dans une résidence étudiante ».
 
Assurance maison : l’assurance du propriétaire ne couvre pas
Pourquoi une telle « légèreté » de la part de ces locataires ? En fait, ils croient tout simplement être couverts par l’assurance appartement souscrite par le propriétaire. Le sondage de TD Assurance révèle en effet qu’ils sont 14 % au Québec – ce pourcentage retombe à 11 % à l’échelle du pays – à penser être à l’abri en cas d’incendie ou de dommage causé à autrui. Or, ce n’est pas du tout le cas.
Une assurance maison apparaît pourtant pertinente voire totalement indispensable : «  Certains étudiants se défendent de ne pas posséder un nombre suffisant d'objets de valeur pour justifier une assurance locataire, pourtant, bon nombre d'entre eux sont équipés de téléphones intelligents, d'ordinateurs portables ainsi que de manuels scolaires coûteux. Si l'on ajoute à cela les meubles, les vêtements et les articles de maison, la valeur totale de tous ces biens peut facilement atteindre quelques milliers de dollars ». 
 
Le conseil d’Assurland : si votre bambin rentre à l’école, vérifiez bien le contrat de votre assurance multirisque habitation ! Il se peut en effet qu’elle fasse aussi assurance scolaire ! Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à consulter la fiche Infos Pratiques Tout ce qu'il faut savoir sur l'assurance scolaire !.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS