Assurance MRH et cambriolage : zoom sur les exclusions de garantie

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Assurance MRH et cambriolage : zoom sur les exclusions de garantie

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Assurance MRH et cambriolage : zoom sur les exclusions de garantie

|
Consultations : 2215
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance moto : Economisez sur votre assurance moto

Personne n’est à l’abri des malfaiteurs et durant la période estivale les risques de cambriolages sont accrus. Afin de bénéficier d’une indemnisation en cas de vol, il faut connaître les exclusions de garanties.

Depuis 2008, les cambriolages ont augmenté de 50% atteignant les 400 000 en 2013.

Les exclusions de garantie courantes

Le remboursement est envisageable que si l’assuré peut démontrer l’effraction (utilisation de fausses clés par le voleur, escalade de la clôture). L’assureur ne peut couvrir un bien dont la disparition ne peut être expliquée. Il est donc nécessaire de fournir des preuves du cambriolage. La compagnie d’assurance demandera de joindre dans le dossier la déclaration faite auprès de la police. Il convient de souligner que le fait d’avoir égaré les clés dont le cambrioleur se serait ensuite servi peut être considéré comme une imprudence de la part de l’assuré.

Ensuite, l’assuré est, en outre, tenu de respecter les clauses de son contrat, notamment celles concernant les dispositifs de sécurité. La compagnie d’assurance peut imposer certains systèmes comme des volets, une alarme, des barreaux, des serrures spécifiques, des vitrages spéciaux… Dans le cas où la protection est insuffisante, l’assureur peut refuser le remboursement. Un mauvais fonctionnement de l’alarme ou des serrures peut également motiver un non remboursement ou un remboursement partiel.

Attention, si l’assureur estime que l’assuré ne s’est pas montré assez prudent et vigilant (en laissant les volets ouverts pendant une longue absence par exemple ou en déposant les clefs sous le paillasson…), l’indemnisation en cas d’effraction ne sera pas versée.

Cambriolage : déclarez le à la police

Exclusions à connaître

Il existe des exclusions souvent méconnues. Il faut alors savoir qu’un cambriolage perpétré par un proche de l’assuré (membre de sa famille) ou par quelqu’un qui vit dans la maison ne pourra être couvert par l’assurance habitation. De même si le vol est commis par un individu pouvant accéder facilement aux lieux (jardinier, baby-sitter).

De plus, sachez que le vol d’argent en espèce ne pourra être pris en charge.

Par ailleurs, si vous êtes propriétaire d’une maison secondaire, vérifiez que votre contrat ne contient pas une garantie s’appliquant en cas d’absence prolongée.

Quoi qu’il en soit, comme dans un contrat d’assurance auto, l’assurance logement inclue des franchises et restent à la charge de l’assuré. 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS