Cat'nat' : nouveau modèle de prévision des coûts

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Cat'nat' : nouveau modèle de prévision des coûts

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Cat'nat' : nouveau modèle de prévision des coûts

|
Consultations : 1553
Commentaires : 0
Johanna, nouveau modèle de prévision du coût des cat'nat'

Les maisons construites sur les côtes françaises soulèvent périodiquement des problèmes pour la détermination des coûts de rénovation, de réhabilitation ou de réparation lorsqu’elles subissent des dommages provoqués par des catastrophes naturelles telles que la tempête. Heureusement, voici le projet Johanna. Explications.

Johanna pour une anticipation des coûts

La Maif et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) financent actuellement le projet Johanna pour une meilleure analyse et un usage approfondi des données d’assurance s’agissant des dommages causés aux maisons situées sur le littoral.

En l’occurrence, ces dommages sont ceux causés par les catastrophes naturelles telles que les tempêtes. Des dommages appelés « submersions marines ».

Du fait de la fréquence de ces phénomènes, les deux organismes tentent de mettre en place un système facilitant la prévision des coûts que ces fléaux pourraient causer à l’avenir.

Pour mener à bien la création de ce modèle de prévision, la Maif et le BRGM se servent des informations d’assurance recueillies par trois grands groupes d’assurance, à savoir AXA, la Maif et la Maaf. Ces informations ont été enregistrées après le passage de deux grandes tempêtes en 2008 (Johanna) et en 2010 (Xynthia).

Une anticipation par la compréhension

Les résultats du projet Johanna ont permis à la Maif et au BRGM de mieux comprendre les facteurs inhérents à la difficulté d’établir les coûts, c’est-à-dire les éléments portant sur une possible vulnérabilité des habitations du littoral et les informations relatives aux catastrophes.

La compréhension de ces éléments semble être la clé pour l’anticipation des coûts et l’évaluation des dommages.

En usant de ce modèle, le littoral considéré comme une « zone à risques » ne devrait plus faire l’objet de tant de complexité et, lorsque ses habitations seront frappées par des tempêtes, les compagnies d’assurances concernées éprouveront sans doute moins de difficultés.

Lorsque la météo se fait capricieuse, rien ne vaut une bonne assurance habitation et, pour faire le bon choix, pensez à comparer. Gratuit et sans engagement, le comparateur d’assurances permet d’avoir accès à de nombreuses offres proposées par les acteurs du secteur pour retenir celle qui correspond tout à fait à vos besoins.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS