• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Catastrophes naturelles : 33 000 déclarations de sinistres suite à Irma et Maria

Publié par le

Les ouragans Irma et Maria ont provoqué des millions d'euros de dégâts

Il y a deux mois, les Antilles étaient frappées par de terribles ouragans. Alors que les dommages économiques de ces catastrophes naturelles sont à ce jour de 910 millions €, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) s’est rendue sur place, accompagnée du Premier Ministre, pour montrer leur soutien.

Un nombre de sinistres enregistrés très important

Irma et Maria, deux noms qui nous évoquent la terrible épreuve vécue par les Antilles il y a à peine deux mois. Ces deux catastrophes naturelles ont bien évidemment provoqué un nombre très important de déclarations de sinistres enregistrées. L’ouragan Irma, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, est celui qui a occasionné le plus de ravages. Sur ces deux iles, il y a eu 16 400 sinistres enregistrés pour un coût de 830 millions d’euros. En Guadeloupe et Martinique, l’ouragan Maria a lui causé à peu près le même nombre de sinistres (16 600) mais pour un coût moins important : 80 millions d’euros.

Des conditions difficiles pour les experts

La Caisse Centrale de Réassurance (CCR) a quant à elle estimé que la totalité des coûts pourraient être de 1.2 milliards d’euros. Ce montant correspond à l’ensemble des sinistres déclarés sur l’ensemble des AntillesLes experts sont en tout cas à au travail, malgré des conditions parfois difficiles. La FFA précise d’ailleurs que pour l’instant « 75 % des sinistres déclarés ont fait l’objet d’une première visite par un expert. Une centaine d’experts sont toujours à pied d’œuvre, notamment sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, afin de transmettre aux assureurs l’évaluation la plus rapide des dommages ».

Une volonté d'améliorer le régime de castastrophes naturelles

Les assureurs restent mobilisés pour gérer cette situation de crise et cela en collaboration avec le délégué interministériel à la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, le préfet Philippe Gustin. La profession a d’ailleurs été représentée par la FFA lors de la visite du Premier Ministre. Edouard Philippe a annoncé la volonté de créer un groupe de travail pour que le régime français de catastrophes naturelles soit modernisé. Cette réflexion se fera en présence de plusieurs parties dont la FFA et la CCR. D’après L’Argus de l’Assurance, le gouvernement voudrait notamment améliorer « la prise en charge des frais de relogement et la modulation des franchises en fonction des mesures de prévention adoptées par les collectivités locales ». 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES