• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Ces applications Smartphones qui aident les assurés et les assureurs !

Publié par le , Mis à jour le 13/08/2014 à 18:25

Si un téléphone sert principalement à téléphoner, les Smartphones eux peuvent aussi servir d’outil de prévention contre une météo violente. C’est ce qu’expérimente à l’échelle des particuliers l’assureur Groupama, en partenariat avec Predict, expert dans la prévention des risques naturels et filiale de Météo France.

Météo violente : la fin des surprises

S’il y avait déjà des applications météo pour savoir comment s’habiller demain, l’application créée par Groupama et Predict se veut bien plus précieuse. Cette application Groupama déjà valide pour 20 000 communes, a pour objectif d’alerter les assurés à l’approche d’un gros orage ou de fortes pluies.

Avec cette application, les particuliers peuvent suivre l’évolution de la météo en détail tout en bénéficiant des conseils de leur assureur. Objectif : prévenir les sinistres matériels avant les risques météorologiques. Mais cette application permet également aux particuliers de se mettre à l’abri, par exemple en cas de crue et d’inondation.

Pour bénéficier de ces précieux avertissements, il suffit tout simplement de télécharger l’application de géolocalisation.

Un dispositif intéressant pour les assurés comme pour les assureurs

Si cette application sert principalement aux assurés pour de la prévention (ils peuvent déplacer leurs meubles menacés d’inondation, leur véhicule, etc.), les assureurs y trouvent leur compte également. Moins de sinistres matériels et corporels reviennent bien sûr à moins d’indemnisations, et donc à des coûts moins importants.

Catastrophe naturelle et assurance habitation

Pour qu’il y ait catastrophe naturelle (tremblement de terre, inondations, sécheresse, glissement de terrain, etc.) il faut qu’un arrêté interministériel de décrète. Cet arrêté détermine les zones géographiques et les périodes, encadrant ainsi l’action d’une catastrophe naturelle, et déterminant la différence avec un simple aléa climatique.

Pour être indemnisé, il faut avoir souscrit une garantie spécifique à son contrat d’assurance habitation ou auto, qui n’est pas obligatoire, ni automatique pour les contrats de base. En revanche, les contrats dit multirisques habitation ou MRH incluent automatiquement la garantie catastrophe naturelle.

A partir de la publication au Journal Officiel, l’assuré victime d’une catastrophe naturelle a alors 10 jours pour déclarer sa situation à son assureur.

En cas de sinistre lié à une catastrophe naturelle, il faudra toujours compter une franchise, dont le montant est également pré-évalué. Ainsi pour tout sinistre touchant l’habitation ou un bien à usage non professionnel, la franchise s’arrête à 380 euros. Si les dommages sont liés à un mouvement de terrain à cause de la sécheresse ou à cause d’une réhydratation du sol, la franchise s’élève à 1 520 euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES