Colocation et assurance habitation : rappel

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Colocation et assurance habitation : rappel

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Colocation et assurance habitation : rappel

|
Consultations : 1592
Commentaires : 0
Assurance habitation : quid de la colocation ?

Tout propriétaire d’un bien immobilier a le droit d’exiger du locataire qu’il possède une assurance maison. En effet, s’agissant d’un logement non meublé, la loi exige d’être assuré au titre des risques locatifs à moins que l'habitation ne soit meublée. D’ailleurs, le défaut d’assurance peut être un motif valable de résiliation du bail. Pour une colocation, il est vrai qu'un seul contrat suffit pour couvrir tous les locataires. Explications.

La garantie minimale à posséder obligatoirement

La loi oblige tout locataire d’un bien immobilier non meublé à être couvert contre les éventuels risques locatifs. Cela permet notamment de garantir une indemnisation au propriétaire et de ne pas avoir à assumer seul les conséquences financières d’un sinistre éventuel.

Dans le cas d'une colocation, au moins l'un des colocataires doit contracter une assurance habitation qui couvrira tous les colocataires pour les risques locatifs sur tout le périmètre loué. En pratique, le locataire doit justifier de la souscription d’une assurance en communiquant au propriétaire une attestation d’assurance. En règle générale, cette attestation doit être présentée à chaque renouvellement du bail.

Les garanties facultatives mais utiles

Notons que dans le cadre de la colocation, si le locataire responsable de la survenue d’un sinistre n'est pas couvert, il devra supporter toutes les charges financières qui en découlent.

Il faut donc veiller à souscrire une assurance valable pour tous les colocataires au titre des éventuels risques locatifs.

Lorsqu'un sinistre survient, chaque colocataire doit assumer une responsabilité proportionnelle à sa part du loyer. Il faut cependant savoir que la garantie des risques locatifs ne couvre pas notamment les dommages causés aux tiers. C'est pourquoi souscrire une garantie recours des voisins par exemple peut s'avérer complètement pertinent. Souscrire une garantie responsabilité civile vie privée est aussi une bonne alternative pour se prémunir de tous les dommages causés aux tiers dans la vie de tous les jours.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS