• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Comment assurer une location saisonnière au ski ?

Publié par le

La saison du ski s’est récemment ouverte. Au-delà du plaisir à dévaler les pentes enneigées des meilleures stations de ski françaises, il y a aussi une partie administrative moins réjouissante sur laquelle vous devez vous pencher, comme l’assurance de votre location saisonnière par exemple.

Ski et location d’appartement : savoir comment vous êtes couvert

Bien qu’en passant vos journées sur les pistes de votre station de ski préférée il y a peu de risques d’abîmer quelque chose dans le logement que vous avez loué, mais le risque zéro n’existant pas, il est plus prudent de savoir à l’avance de quoi est faites la couverture de votre location.

Avant de signer le contrat de location saisonnière, il est important de le lire. Vous apprendrez notamment que les petits dommages faciles à rembourser (type vaisselle cassée) sont couverts par la caution de la location. Mais pour les plus gros dégâts (type dégâts des eaux ou incendie) une assurance reste indispensable.

3 solutions :

  • Le propriétaire a inclus une assurance des risques locatifs dans le contrat de location, assurant automatiquement la couverture des locataires
  • Le propriétaire est déjà assuré et inclut une clause d’abandon de recours, et ne pourra pas se retourner contre les locataires (hors dommages aux tiers, comme les voisins)
  • Sans assurance incluse au contrat, c’est au locataire saisonnier de se couvrir. Il est possible que le contrat MRH courant couvre les locations saisonnières (garantie villégiature) ; dans le cas contraire, il faut demander une extension de garantie valable pour le temps du séjour.

Autre question au-delà de l’assurance du logement : avez-vous pensez à une couverture pour la pratique du ski ?

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES