Assurance habitation

Comment encadrer les loyers des logements parisiens ?

Publié par le , Mis à jour le 02/05/2019 à 15:57
208 vues 1 réaction Note

l’OLAP publie les prix médians à Paris pour l’année 2018

D’ici quelques semaines, l’encadrement des loyers qui avait été annulé à Paris par le tribunal administratif devrait faire son grand retour. L’OLAP vient de publier les prix médians pour l’année 2018.

Le retour de l’encadrement des loyers dès juillet 2019

C’est probablement cet été que l’encadrement des loyers devrait faire son retour à Paris. Un dispositif rendu possible par la loi Elan. Les bailleurs devront donc proposer d’ici quelques semaines, un loyer allant de -20% à +20% par rapport à un loyer médian. Ce loyer médian est défini par l’Observatoire de l’agglomération parisienne (OLAP).

Sur son site Internet, l’OLAP publie les prix médians pour l’année 2018. Selon les quartiers, les tarifs évoluent. Pour un deux pièces, le loyer médian oscillera de 30,5 à 35,5 euros le mètre carré dans le 1er arrondissement contre 19 à 22 euros pour une même surface dans le 20ème arrondissement.

Signature d’un décret par le ministre du logement

Début avril, les ministres du logement et de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire, Julien Denormandie et Jacqueline Gourault ont signé un décret autorisant l’expérimentation du plafonnement des loyers. Un texte pour tenter d’éliminer les abus qui ouvre donc la possibilité aux villes volontaires de remettre en vigueur la mesure. Les villes intéressées devront faire acte de candidature auprès du ministère.

En décembre 2018, ce sont les élus du Conseil de Paris qui avaient voté pour le retour de l’encadrement du loyer. Lors de son allocution, Ian Brossat tête de liste du PCF aux Européennes avait ainsi déclaré : « Tout le monde sait que le pouvoir d’achat des habitants, le pouvoir d’achat des familles modestes et des classes moyennes est aujourd’hui très lourdement impacté par le niveau des loyers. 40% des habitants parisiens sont des locataires du parc privé ».

Le dispositif avait été annulé un an plus tôt par le tribunal administratif. A l’époque, les loyers dans la capitale avait flambé. En l’espace de 6 mois, des dépassements significatifs moyens de 1530 euros par an avaient été constatés par l’association de consommateurs CLCV.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Je cherche une boutique à louer ds12 arrdt

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES