Assurance habitation

Comment expliquer les nouvelles hausses des prix du gaz et de l'électricité ?

Publié par le , Mis à jour le 30/08/2021 à 15:29

Coup dur pour les Français : à partir du 1er septembre, les tarifs réglementés d'Engie pour le gaz augmenteront de 8,7 %. Les prix de l'électricité pourraient aussi atteindre une hausse entre 7 et 8 % d'ici au 1er février 2022. Mais pourquoi de telles hausses ?

Hausse du prix du gaz au 1er septembre : +8,7 %

Au 1er septembre 2021, les tarifs du gaz vont augmenter de 8,7 % hors taxes, doit 7,9 % TTC par rapport aux prix appliqués depuis le 1er août, a annoncé la Commission de régulation de l'énergie (CRE) le vendredi 27 août dernier. Une hausse de 4,4 % avait déjà été constatée le 1er juin dernier.

La hausse s'échelonne comme suit :

  • +2,7 % pour les clients n'utilisant que le gaz pour la cuisson ;
  • +5,5 % pour ceux ayant usage du gaz pour la cuisson et pour l'eau chaude ;
  • + 9 % pour les foyers se chauffant au gaz.

« Cette évolution résulte de l’application de la formule tarifaire définie dans l’arrêté du 28 juin 2021 relatif aux tarifs réglementés de gaz naturel fourni par Engie », peut-on lire dans un communiqué du CRE. Cette hausse qualifiée « d'inédite » par le CRE se constate dans tous les pays européens et asiatiques en raison de « la reprise économique mondiale observée depuis plusieurs mois et par la forte augmentation des prix du gaz sur le marché mondial due à un contexte exceptionnel », d'après la Comission. La demande en gaz augmente, donc les prix montent aussi. Les prix du gaz sont également fortement corrélés aux tarifs du pétrole, et sont donc soumis à ses fluctuations. Une hausse supplémentaire de 5 % est attendue en octobre.

Rappelons que depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés du gaz (hors taxes d'Engie) ont subi une hausse de 15,8 % et de 16,7 % si l'on remonte à la date du 1er janvier 2015. À noter également que les tarifs réglementés de vente du gaz seront supprimés à compter du 1er juillet 2023. En France au 30 juin 2021, on comptait environ 2,8 millions de consommateurs résidentiels de gaz détenant un contrat au tarif réglementé chez Engie pour un total de 10,7 millions (26 % d'entre eux, donc). Soit deux fois moins qu'il y a 5 ans.

Une hausse du prix entre 7 et 8 % est attendue courant février 2022

Le gaz n'est pas la seule source d'énergie concernée par une importante inflation. Les prix de l'électricité devraient augmenter de 7 à 8 % en février 2022. Le mois de décembre 2021 servira de référence pour le calcul des prix qui sera effectué en 2022 et appliqué au 1er février prochain. Et même si l'on tient compte d'un effet de rattrapage de 1,8 % facturé en 2021, l'augmentation des tarifs se hisserait quand même entre 5 et 6 % par rapport à la présente année.

Cette hausse de prix inquiète d'ailleurs le gouvernement, dans un pays où 22 millions d'habitants se chauffent à l'électricité et où les notes de chauffage sont déjà salées. Plusieurs réunions ont eu lieu pour tenter de trouver une solution à ce problème. Pour le moment, le scénario privilégié consisterait à diminuer le montant de la taxe sur l'électricité, la « contribution au service public de l'énergie » (CSPE), qui ne représente pas moins d'un tiers de la facture pour les ménages français.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}