• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Comprendre la garantie « acte de vandalisme » en assurance habitation

Publié par le

Non contents d’accaparer tous les objets qui les intéressent dans une maison, certains cambrioleurs ne se gênent pas pour saccager l’habitation et pour endommager les autres biens personnels qu’ils ne souhaitent pas emmener. C’est pourquoi, il convient mieux d’opter pour la garantie « acte de vandalisme » lorsqu’on souscrit une assurance multirisque habitation (MRH) pour faire face à cette situation.

La garantie « acte de vandalisme » comme extension de l’assurance MRH

Avant tout, il faut souligner qu’on évoque un acte de vandalisme lorsqu’il y a saccage volontaire des biens mobiliers ou immobiliers par des personnes lors d’un vol, ou dans le but de provoquer des dégradations. Ici, on peut donc se prononcer comme victime d’un acte de vandalisme quand en plus des objets volés, on se retrouve avec le frigo vidé, les meubles cassés, les murs abîmés, le canapé déchiré, etc. Dans ce cas, il faut recourir à la garantie « acte de vandalisme » afin de pouvoir bénéficier d’une indemnisation pour les objets saccagés. Cette garantie, une extension de l’assurance MRH, est soumise à quelques conditions qui peuvent se différencier d’un assureur à un autre. Mais en général, la garantie ne couvre que les dégâts survenus à l’intérieur de la maison. Il faut également que l’effraction du domicile soit constatée et que les moyens utilisés par les vandales pour pénétrer à l’intérieur de l’habitation soient conformes aux termes définis par la « garantie vol ».

La garantie « acte de vandalisme », souscrite de façon complémentaire

Puisqu’économie oblige, on a parfois tendance à se prononcer pour le stricte nécessaire quand on choisit les garanties en assurance habitation prétextant vouloir souscrire une assurance maison moins chère. Ce choix peut être raisonnable dans la mesure où on ne fait face qu’à des sinistres pouvant être couverts par les garanties qu’on choisit. Mais dans le cas d’un acte de vandalisme sans cambriolage, par exemple, la garantie « acte de vandalisme » en tant qu’extension de l’assurance MRH ne peut pas fonctionner. L’acte de vandalisme en question ici peut toucher des  éléments à l’extérieur de la maison comme les jardins ou la façade de la maison. Parfois par sadisme, certains malfrats arrivent à pénétrer dans l’enclos sans effraction et s’amusent à saccager les jardins ou à dessiner des graffitis sur les murs. Dans ce cas, on ne peut pas espérer un dédommagement que si on a opté pour la souscription de façon complémentaire la garantie « acte de vandalisme ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES