Assurance habitation

Covid-19 : baisse des prix des loyers des studios à Paris !

Publié par le , Mis à jour le 29/03/2021 à 16:53

C'est un constat partagé par tous : la crise de Covid-19 a fortement affecté le marché de l'immobilier et surtout son versant locatif. Avec la diminution du tourisme, de nombreux logements meublés dédiés à la location touristique sont revenus sur le marché, entraînant une hausse de l'offre pour une demande qui tend à décroître... et amenant logiquement une baisse des prix, du moins dans la capitale.

Un marché locatif bouleversé par la crise sanitaire

La crise sanitaire a bien chamboulé le marché locatif. Avec les diverses mesures de confinement (déjà trois à Paris !), certains étudiants ont mis un terme à leur bail pour retrouver la province et loger chez leurs parents et suivre leurs cours sur Zoom, Discord ou même Twitch.tv. De facto, la tension locative a fortement diminué dans la capitale, en particulier sur les logements de type studio. En moyenne, un propriétaire reçoit désormais deux demandes en moyenne contre trois en début d'année, d'après une étude menée par Locservice, spécialiste de la location et colocation entre particuliers. C'est donc une baisse d'un tiers de la demande pour Paris.

Ainsi, les prix des loyers pour les studios ont baissé de quasi 2 % durant le premier trimestre 2021, toujours d'après Locservice. « C'est du jamais vu depuis que nous avons créé notre société ! », allègue son fondateur Richard Horbette.

Arrondissement Tension en janvier 2021 Tension mi-mars 2021 Évolution de la tension
Paris I 3,1 2,27 -26,85 %
Paris II 1,28 0,93 -27,40 %
Paris III 2,19 1,4 -33,39 %
Paris IV 1,61 1,2 -25,52 %
Paris V 4,14 3,25 -21,47 %
Paris VI 3,31 2,33 -29,50 %
Paris VII 2,63 1,19 -54,50 %
Paris VIII 2,64 1,91 -27,49 %
Paris IX 3,55 2,09 -41,05 %
Paris X 2,41 1,86 -22,81 %
Paris XI 2,94 1,96 -33,42 %
Paris XII 3,39 2,77 -18,28 %
Paris XIII 4,69 3,42 -27,05 %
Paris XIV 3,56 2,21 -37,81 %
Paris XV 3,39 2,28 -32,94 %
Paris XVI 1,44 1,05 -27,06 %
Paris XVII 2,54 1,83 -27,95 %
Paris XVIII 1,7 1,33 -22,12 %
Paris XIX 3,75 2,52 -32,76 %
Paris XX 2,09 1,43 -31,69 %
Total Paris  2,78 1,94 -30,42 %

Source : Locservice

Une chute de la tension locative couplée à une hausse de l'offre des locations meublées

La baisse des prix s'explique également par une hausse de l'offre en termes de locations meublées, bien plus que par la tentative de régulation par l'encadrement des loyers. En effet, en plus de la désertion de certains étudiants, de nombreux logements dédiés à la location touristique se sont retrouvés sur le marché locatif classique. « C'est plus efficace de remettre des locations Airbnb sur le marché traditionnel que d'encadrer les loyers, ce qui fait fuir les investisseurs. Les locataires ont repris le pouvoir à Paris ! », analyse le fondateur de Locservice. Forcément, les arrondissements les plus touchés sont donc les plus touristiques (IIe, IIIe, VIe, VIIe).

Ce qui attire les propriétaires dans les locations touristiques, ce sont avant tout les rendements, bien plus important que pour les locations classiques. Néanmoins, les risques sont plus importants du fait d'une vacance locative potentiellement plus élevée. Et on le voit bien avec cette crise. Par conséquent, l'on retrouve de plus en plus de locations meublées sur le marché. Sur Locservice, elles représentent les trois quarts des annonces, contre 70 % en janvier 2020. Et sur toute la région Île-de-France, cette hausse est encore plus marquée, 58 % actuellement contre 49 % en janvier 2020. Certains propriétaires qui avaient d'ailleurs choisi de contracter un prêt immobilier pour investir se sont retrouvés coincés par cette vacance et ont préféré revendre leur logement récemment acquis.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES