• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Déclarez et gérez votre sinistre habitation grâce à l'appli Easy Sinistre

Publié par le

Comment fonctionne Easy Sinistre ?

Lancée en 2017, l’application Easy Sinistre innove mais surtout, simplifie les démarches du sinistré. Né d’un partenariat entre Eurexo et Ouiclick, cet outil est le premier selfcare de déclaration ou de gestion de sinistre habitation. Assurland a rencontré Olivier Ranjard, fondateur de Ouiclick, pour vous en dire plus sur ce service.

L’application propose deux fonctionnalités : Easy Sinistre et Easy Constat

Simple, ergonomique et intuitive : la plateforme et application Easy Sinistre simplifie la vie des sinistrés. Née en 2017 d’un partenariat entre la société dédiée aux dommages aux biens IRD Eurexo et la start-up Ouiclick, Easy Sinistre est une véritable innovation dans le secteur de l’assurance et de la gestion de sinistre habitation. Disponible sur smartphones et tablettes, l’application propose deux services : Easy Sinistre et Easy Constat. Alors que la première fonctionnalité permet au sinistré de gérer lui-même ses dommages, la seconde lui offre la possibilité de déclarer son sinistre.

Outre les assurés, ce selfcare s’adresse aussi aux professionnels comme les gestionnaires de sinistres ou les agents généraux. L’atout d’Easy Sinistre est justement de ne pas s’adresser qu’aux seuls sinistrés et ce pour simplifier l’expertise ainsi que l’indemnisation. « Dans un souci d’efficacité et dans une société où tout doit être toujours plus rapide, le calcul des indemnités est entièrement automatisé et en ligne, en se référant bien évidemment aux obligations des conventions d’assurance […] Easy Sinistre propose une indemnisation immédiate de gré à gré ou une réparation du dommage par un professionnel. En somme, une « révolution » pour le monde des sinistres et de l’assurance grâce à plusieurs calculateurs rassemblés en un unificateur : calculateur de surface, de mobilier, de bâtiment et de responsabilité qui forment à eux tous Easy Sinistre », détaille Olivier Ranjard, fondateur de Ouiclick.

Comment l’application fonctionne pour le sinistré ?

Mais concrètement, comment cette application fonctionne-t-elle ? Deux possibilités puisque deux fonctionnalités. Pour Easy Sinistre, « le client sinistré téléphone à son assureur pour lui faire part de son sinistre. Si ce dernier est simple (80 % des cas) et si le client l’accepte, le gestionnaire sinistre lui propose de télécharger l’application », explique Olivier Ranjard. Après, rien de plus simple. Le sinistré répond à quelques questions sur l’application (l’origine du sinistre, la localisation, etc.) et chiffre lui-même ses dommages grâce au logiciel d’estimation de travaux. Pour les travaux justement, soit le sinistré choisit de les effectuer lui-même, soit il décide qu’une entreprise les réalise. Une fois toutes les informations données, un PDF est envoyé au gestionnaire assureur qui contactera par la suite le sinistré pour lui confirmer la prise en charge ainsi que le mode d’indemnisation.

Pour ce qui est d’Easy Constat, l’application est mise en ligne sur le portail de l’assureur en marque blanche. « Pour déclarer son sinistre, le client arrive automatiquement sur l’environnement Easy Sinistre. Il remplit les mêmes questions que sur le logiciel Easy Sinistre. La déclaration de sinistre en PDF arrive automatiquement chez le gestionnaire qui n’a plus qu’à contacter le client sinistré pour lui apporter la solution d’indemnisation souhaitée », indique Olivier Ranjard.

Plus de « paperasse », déclarez et gérez votre sinistre plus rapidement

Pour Olivier Ranjard, cette plateforme a le principal avantage d’accélérer les démarches. « Le gestionnaire sinistre récupère un constat PDF dans lequel il a l’ensemble des informations pour, dans 80 % des cas, conclure le dossier à savoir : l’origine du sinistre, sa localisation, l’éventuelle coordonnée du voisin responsable, le chiffrage des travaux version travaux réalisés par l’assuré ou chiffrage version artisan, la solution du traitement de la convention cidre et bientôt IRSI à partir du 1er juin. Le gestionnaire n’a donc plus qu’à proposer l’indemnisation, envoyer l’entreprise pour réaliser les travaux ou dans les cas plus complexes ou importants faire intervenir, sans délai, un expert en visio expertise ou une expertise terrain », explique le fondateur de Ouiclick.

La simplicité et la rapidité de l’application séduisent puisque près de 1 000 dossiers sinistres sont traités chaque mois. Les ambitions d’Easy Sinistre ne s’arrêtent néanmoins pas là ; Olivier Ranjard souhaite ainsi multiplier par 4 ce nombre, et ce dès cette année. Outre les assurés, cette idée intéresse également les assureurs. « Depuis que la solution Easy Sinistre est intégrée dans le package de solutions Eurexo, elle intéresse de nombreux assureurs qui voient dans ces solutions combinées, d’importants gains de gestions, une plus grande rapidité de traitement ainsi qu’une réponse innovante apportée à leurs clients sinistrés », se félicite le fondateur de Ouiclick. Aujourd’hui, Easy Sinistre compte dans ses rangs, l’ensemble des agents Aviva, Eurofil ou MAIF. Mais là encore, il ne s’agit que d’un début puisque de nombreux autres assureurs devraient devenir partenaire dès cette année.

La digitalisation de l’assurance, une solution inévitable

Le service proposé par Easy Sinistre met en exergue l’importance que prend la technique dans le secteur assurantiel. Comme e-constat, une application créée par la FFA pour faciliter et accélérer la gestion des sinistres matériels autos, Easy Sinistre suit la tendance de la digitalisation de l’assurance. Si elle est inévitable pour Olivier Ranjard, elle doit néanmoins apporter un véritable plus. « Elle ne réussira qu’à la seule condition que la proposition digitale faite ne soit pas gadget, apporte un véritable service d’utilisation simple, fluide à vraie valeur ajoutée. Le digital pour le digital ne sera pas adopté par les clients utilisateurs », prévient le fondateur de Ouiclick.

En évoquant la technique et le numérique justement, nous n’avons pas pu nous empêcher de poser une question sur le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Ce texte européen qui doit renforcer la protection des données pour les individus, sera obligatoirement appliqué par tous les Etats de l’Union Européenne à compter du 25 mai 2018. Est-ce que mieux protéger les données personnelles des individus va constituer un frein à la digitalisation du secteur assurantiel ? Pas vraiment pour Olivier Ranjard. « Il va, dans un premier temps, un peu compliquer le déploiement des solutions existantes, car il engendre des modifications informatiques à développer. Il sera ensuite automatiquement pris en compte dans les nouveaux développements informatiques et sera donc moins contraignant », indique le fondateur de Ouiclick.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES