• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Détecteurs de fumée : gare aux faux installateurs

Publié par le

Alors que l’obligation d’installation d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) s’est récemment précisée, les pouvoirs publics ont tiré la sonnette d’alarme à cause des appareils défectueux et des faux installateurs. Explications.

Il vous faut le bon DAAF !

Pour être convenablement protégé, encore faut-il posséder un détecteur respectueux de la réglementation actuellement en vigueur.

En effet, à l’heure du choix, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) rappelle qu’il faut prêter attention à quelques éléments essentiels :

  • le marquage CE ;
  • la conformité à la norme européenne EN 14 604 ;
  • une pile de longue durée conforme à vos besoins.

Attention aux escrocs

Il ne faut pas seulement se méfier du détecteur mais aussi des prétendus installateurs. En effet, la gendarmerie nationale a récemment averti sur les réseaux sociaux qu’il n’existait pas d’installateurs agréés : « #Vigilance Ne vous laissez pas enfumer par un faux installateur de #DétecteurDeFumée Personne n'est mandatée pour ça ! ».

S’il est possible de faire appel à un professionnel, gardez à l’esprit que ce type d’équipement a été spécialement pensé pour pouvoir être installé par toute personne et sans la moindre difficulté. Autrement dit, ne prêtez pas attention à ces installateurs qui proclament que leur intervention est absolument indispensable.

Pour affronter les différents risques qui pèsent sur le logement, rien de tel qu’une bonne assurance habitation. D’ailleurs, ce contrat vous permettra de ne pas être seul à affronter les conséquences, parfois considérables, d’un sinistre (dégât des eaux, incendie,…).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES