Assurance habitation

En attente d'un logement social, cette famille vit dans un 11 mètres carréss

Publié par le , Mis à jour le 14/04/2020 à 12:04

Une famille avec trois enfants dont un nouveau-né vit dans un 11 mètres carrés à Paris

En cette période de confinement, une famille de 5 personnes est dans l’obligation de se partager un appartement de 11 mètres carrés. Cela fait maintenant quatre ans que les parents ont fait une demande de logement social sans succès. Une demande gelée en raison du confinement.

A cinq dans une chambre de bonne 

Il n’est pas toujours simple de vivre un confinement. La situation peut être encore plus délicate quand il s’agit d’une famille avec des enfants. Comment réussir à occuper des enfants qui ne peuvent pas sortir à l’extérieur et ne peuvent pas jouer à l'intérieur ? En attente d’un logement social, Martial, sa femme et leurs trois enfants résident dans un 11 mètres carrés du 18ème arrondissement de Paris. 

Marie, la mère de famille qui vient d’accoucher raconte au Parisien: « Dans ce petit espace dès qu’un enfant se réveille, il réveille les autres alors on dort à peine quelques heures ». 

Pour réussir à vivre au mieux cette période de confinement, les parents ont dû mettre au point un emploi du temps quasi militaire. La petite tribu se lève à 7H30 avant de déjeuner en famille. Session télévision puis des activités scolaires pour l’aînée de trois ans et demi. Vient ensuite le repas du midi, la sieste collective du début d’après-midi, de nouvelles activités scolaires, la douche pour les enfants, dîner et coucher vers 21 heures. 

Cela fait quatre ans que la famille attend un logement social : «  En mairie, on me répond que mon dossier est bon et pourtant rien ne bouge (…) J’ai même engagé un avocat le mois dernier pour saisir de nouveau le préfet d’une demande de droit au logement opposable (DALO) » explique le père de famille qui est obligé de dormir dans un hamac traversant la chambre de bonne.

Les visites HLM suspendues pendant la période de confinement 

Contactée par le quotidien, la Mairie de Paris est bien consciente de la situation de la famille. Ian Brossat, adjoint PCF en charge du logement explique que « la famille a été reconnue par la justice prioritaire Dalo en mai 2017 ». 

Malheuresement, la situation n’est pas prête de s’améliorer. En raison du confinement, les visites HLM sont suspendues. Il en est de même pour la procédure d’attribution des logements. Les candidats ne pourront découvrir les appartements qu’à la levée de ce confinement. Récemment, Edouard Philippe a annoncé que le confinement serait prolongé au moins jusqu’au 15 avril 2020.

Quelles sont les pièces à fournir pour un dossier de logement social ? 

Pour effectuer une demande, il faut vous munir d’une pièce d’identité pour chacune des personnes qui vivront dans le logement (livret de famille ou un acte de naissance pour les enfants) mais aussi un justificatif de revenus.

Les appartements sont attribués aux personnes de nationalité française et aux étrangers qui peuvent prouver la régularité et la permanence de leur séjour en France. Les personnes prioritaires pour les logements HLM sont notamment :

  • Les personnes en situation de handicap
  • Sortant d’un appartement de coordination thérapeutique
  • Les mal logées ou défavorisées
  • Vivant dans un logement indigne
  • Victimes de violences au sein d’un couple attestées par une décision du juge
  • Menacées d’expulsion sans relogement…

C’est à Paris que les délais d’attribution sont les plus longs. Ils étaient de 40 mois en 2015 contre 2 mois pour la Haute-Marne et l’Indre. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES