Assurance habitation

En France, 780 000 personnes sont sans foyer malgré des logements vacants

Publié par le

12,1 millions de personnes en situation de fragilité à cause du logement

Selon l’Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, près de 780 000 personnes seraient sans foyer en France. Si le nombre de logements a augmenté de + 1,1 % entre 1996 et 2013, trop sont encore vacants. Pour ces derniers, le gouvernement a d’ailleurs décidé de relancer la campagne Solibail.

1,2 % de la population n’a pas de « chez-soi » en France

Un lien entre pauvreté et mal-logement. Le 2 mai dernier, l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale présentait son rapport annuel. Ce dernier tire la sonnette d’alarme en faisant état d’lien entre pauvreté et mal-logement. Les foyers modestes Français ne parviennent plus à se loger et risqueraient l’exclusion sociale. Selon ce rapport près de 780 000 personnes seraient sans foyer. Soit 1,2 % de la population. L’Observatoire explique que de nombreuses familles modestes habitent chez un tiers (amis, parents, etc.) ou logent dans des abris de fortune.

Malgré des « évolutions positives » reconnues par l’Observatoire, les formes particulières d’habitat augmentent. En l’espace de 15 ans, les « situations marginales de logement » auraient augmenté de +12 %. Une situation à l’origine d’exclusion sociale et qui est de plus en plus redoutée par les foyers les plus modestes. Selon le 27e rapport de la Fondation Abbé-Pierre, 12,1 millions de personnes seraient en situation de fragilité à cause du logement en France.

En France, il existe 3 millions de logements vacants

L’Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale indique dans son rapport qu’en 2013, 58 % des Français étaient propriétaires. Parmi eux ne figurent néanmoins pas les foyers les plus modestes. Deux tiers d’entre eux sont en effet locataires. Le problème est que le nombre de logements vacants progresse. L’Insee estime qu’il en existe 3 millions. Des habitations vides donc, et qui se situent principalement dans les agglomérations parisienne, lyonnaise, bordelaise et la côte méditerranéenne. Des zones urbaines où les Français les plus modestes se concentrent.

Le gouvernement relance le dispositif Solibail

Pour éviter ce que nombre de logements vacants augmentent, l’Etat a justement décidé de relancer la campagne Solibail. Mise en place en 2008, ce dispositif incite les propriétaires à louer leur bien auprès d’une association agréée par l’Etat. Association qui loge par la suite des familles aux revenus modestes. Pour les propriétaires, ce dispositif offre plusieurs avantages :

  • Entretien du bien ;
  • Gestion simplifiée car l’association s’occupe des démarches ;
  • Garantie de paiement des loyers par l’association ;
  • Avantages fiscaux pour certains.

Tous les propriétaires ne peuvent toutefois pas participer. Le dispositif Solibail stipule que le logement doit avoir de 2 à 5 pièces, être situé en dehors de Paris et être décent. Pour ce qui est du loyer, son montant est fixé par rapport au prix du marché. La durée du bail est elle de 3 ans minimum.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES