• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Etudiants : quelle assurance pour votre logement ?

Publié par le

Dans une poignée de semaines, vous allez regagner les bancs de l’université mais avez-vous pensé à souscrire une assurance habitation pour votre logement étudiant ? En effet, selon le type de logement que vous occuperez à la rentrée prochaine, vous devez impérativement être assuré. Faites sans plus attendre un point sur vos besoins.

Une assurance obligatoire ?

Souscrire une assurance habitation constitue une obligation pour tout locataire d’un logement vide. Il s’agit simplement d’une option dans le cas d’un logement meublé. Toutefois, la souscription d’une assurance habitation est souvent exigée par les propriétaires de ce type de bien immobilier.

Ainsi, que vous habitiez en cité universitaire, en colocation ou seul dans un logement, vous devez généralement posséder une assurance adaptée. Dans le cas de la colocation, notez que chaque colocataire n’a pas besoin de souscrire une assurance. En effet, un seul contrat suffit mais veillez toutefois à ce qu’il soit adapté et qu’il porte notamment mention du nom de chacun des colocataires.

Des frais d’agence moins élevés

Vous n’avez pas encore trouvé un logement pour la rentrée ? Si vous poursuivez vos recherches, cette (bonne) nouvelle risque de vous faire plaisir : à compter du 15 septembre 2014, les frais d’agence vont être limités, ce qui augure d’appréciables économies.

Grâce à la loi Alur, ces honoraires vont effectivement être plafonnés et il ne sera tenu compte que de la surface à louer ainsi que de la localisation géographique du logement. Par exemple, dans les « zones très tendues » comme à Paris et dans de nombreuses villes de la petite couronne, les frais d’agence ne pourront pas excéder 12 euros par m2.

En attendant la loi Hamon

Si l’on attend encore son entrée en vigueur, la loi Hamon permettra bientôt de résilier plus facilement vos différents contrats, y compris l’assurance habitation.

Plus précisément, ce texte prévoit entre autres dispositions la faculté pour l’assuré de pouvoir procéder à la résiliation de son contrat après une année d’engagement sans risquer la moindre pénalité.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire si votre contrat d’assurance habitation actuel ne vous donne pas entière satisfaction.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES