• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Focus : assurance habitation et colocation

Publié par le

Pour de nombreux Français, partager un logement est l’un des meilleurs moyens de réaliser des économies sur le budget habitation. En effet, colocation oblige, le loyer est partagé, de même que les frais relatifs au gaz, à l’eau et à l’électricité. En revanche, ce mode alternatif de logement ne dispense pas de posséder et souscrire une assurance habitation.

Les obligations des colocataires

Au-delà du fait que l’assurance logement soit obligatoire en cas de colocation, il faut veiller à présenter au moment de la remise des clés une attestation d’assurance qui prouve le bon respect de cette obligation. A défaut, le bail peut être purement et simplement résilié.

Outre son caractère obligatoire, l’assurance en cas de colocation est très semblable à l’assurance habitation « classique » offrant a minima une couverture en cas de dégâts causés par suite d’incendie, d’explosion ou de dégât des eaux.

Les conseils sur le choix du contrat

En cas de colocation, chaque locataire doit veiller à être couvert au titre de la responsabilité civile et des dommages aux biens.

En termes de contrat, chaque occupant doit être assuré en son nom propre pour la responsabilité civile mais, en revanche, un seul contrat peut suffire pour garantir l’ensemble des biens présent dans le logement qui fait l’objet de la colocation.

Les risques d’un défaut d’assurance

Si au cours de la période de colocation, un propriétaire se rend compte que l’assurance de l’un de ses colocataires n’est plus valable, il a le droit de résilier le bail.

Durant cette même période, si un sinistre touche la maison ou les biens des colocataires, les frais et les dépenses de remise en état doivent être partagés entre ceux qui occupent le logement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES