Grêle : le régime cat' nat' en question

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Grêle : le régime cat' nat' en question

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Grêle : le régime cat' nat' en question

|
Consultations : 2329
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Maire de Marmagne (Cher), Aymar de Germay a déposé fin juillet 2014 un dossier de demande de classement en état de catastrophe naturelle. En effet, le 19 juillet, un orage de grêle a endommagé toitures, véhicules et surfaces agricoles sur la commune. Mais, la grêle est exclue du régime cat’ nat’. Le maire a demandé sa révision.

La grêle non couverte

A sa demande de classement en état de catastrophe naturelle, Aymar de Germay s’est vu opposer une fin de non-recevoir.

Il se trouve en fait que la grêle ne figure pas parmi les risques couverts par la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982 relative à l'indemnisation des victimes de catastrophes naturelles.

Or, une trentaine d’habitants sinistrés de Marmagne ne sont pas couverts pas leur assurance. Car, si l’on est normalement couvert au titre de la garantie tempête, grêle et neige (TGN), posséder une assurance auto au tiers ne suffit pas pour bénéficier d’une prise en charge.

Le ministre de l’Intérieur interpellé

Avant qu’Aymar de Germay ne tire la sonnette d’alarme sur la situation de sa commune, le député de l’opposition Franck Merlin avait soumis au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, une question écrite au sujet des orages violents qui avaient éclaté dans la nuit du 9 au 10 juin 2014. Ici aussi, d’importants dégâts ont été causés par la grêle.

Grêle : quid de l'indemnisation ?En l’absence de toute prise en charge au titre de l’état de catastrophe naturelle, le député s’est interrogé sur les mesures à prendre pour « aider financièrement les particuliers à faire face à ce qui ne peut être considéré que comme une catastrophe naturelle ».

Lorsque l’on vit dans une « zone à risques », mieux vaut posséder une bonne assurance habitation. En effet, cela permet de bénéficier d’une prise en charge optimale et adaptée pour affronter des dégâts qui peuvent être importants dans ce type de circonstances.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS