Assurance habitation

Habitation : comment dissuader les cambrioleurs ?

Publié par le , Mis à jour le 02/03/2020 à 17:04

Quels sont dispositifs anti cambriolage ?

Face au risque représenté par les cambriolages, il est désormais possible de s’aider de dispositifs. Surveillance des forces de l’ordre, système de protection ou réseaux sociaux…De nombreuses solutions s’offrent aux locataires et aux propriétaires.

645 logements cambriolés quotidiennement en France

Chaque jour, 645 logements sont cambriolés en France. Le chiffre important à quoi faire frémir les locataires comme les propriétaires. Face au risque de cambriolages, il existe des dispositifs pour dissuader les cambrioleurs.  Avant de quitter son logement, il est possible de confier sa surveillance aux forces de l’ordre. Pour obtenir ce service gratuit, il suffit juste de se procurer un formulaire «Tranquillité vacances » à la mairie, à la gendarmerie ou dans un commissariat.

Ce document devra contenir les périodes d’absence et les renseignements utiles comme les numéros des personnes à contacter en cas d’urgence, l’étage du logement à protéger, les codes d’accès … Il sera également demandé de joindre un justificatif de domicile.

Optez pour un système de protection

Autre option : mettre en place un système de vidéosurveillance afin de sécuriser les fenêtres et les portes. L’objectif est bien entendu de dissuader les voleurs de pénétrer dans le domicile ou du moins rendre leur tâche plus difficile. À noter que certaines compagnies d’assurances ne vous permettront pas de souscrire une assurance habitation sans une installation de ces équipements. Une demande qui dépend du lieu d’habitation et de la valeur des objets des propriétaires. Les équipements en question incluent les portes blindées, les serrures multipoints, les caméras de surveillance, les détecteurs de mouvements, les alarmes anti-intrusions ou encore les vitres feuilletées.

Pour être validées par l’assurance maison, les installations devront respecter une norme spécifique « la NF A2P » et être attestées par la CNPP ou Centre National de Prévention et de Protection. Les serrures devront répondre à la norme A2P avec une ou trois étoiles suivant la résistance et la robustesse contre l’effraction. Emmanuel Lallement, gérant de l’entreprise Antivol et Cie située à Reims va plus loin. Il explique que les cambrioleurs sont attirés par les portes les plus simples à fracturer. Selon ce professionnel, ils ne resteront pas plus de 10 minutes dans une maison. Pour lui, il est donc nécessaire d’investir dans une « porte blindée épaisse de 70 à 90 mmm qui peut résister à des coups de marteau jusqu’à 15 minutes. Une protection qui a un coût : environ 3 000 euros.

Même s’il est très tentant de dévoiler à ses followers votre prochain départ, cette information pourrait tomber entre de mauvaises mains. N’oubliez pas que les voleurs ont eux aussi accès aux réseaux sociaux ! Il est donc prudent de ne pas trop fournir de détails sur vos vacances puisque c’est exactement ce dont a besoin un cambrioleur pour repérer facilement des maisons vides.

Paradoxalement, les réseaux sociaux peuvent aussi protéger un logement. EyesHelp et Argiopa proposent aux professionnels et aux particuliers des messages d’alerte et des conseils de prévention. Totalement anonyme, l’application EyesHelp permet aux membres inscrits de lancer des alertes auprès de la communauté. Ils peuvent ainsi signaler un cambriolage ou des activités suspectes.

En 2015, le gouvernement allemand propose à la population une aide oscillant entre 200 et 1 500 euros pour installer une alarme, un vidéo-interphone ou des fenêtres anti-effraction. À l'époque, ce coup de pouce a pour but de faire baisser le nombre de cambriolages dans le pays.

Les démarches à faire en cas de cambriolage ?

Si vous êtes victime d’un cambriolage, il est très important de prévenir rapidement la police ou la gendarmerie. Une fois les forces de l’ordre prévenues, n’oubliez pas d’alerter votre assurance. Vous avez deux jours ouvrés après la découverte du délit.

L’assurance pourra faire appel à un expert qui devra établir les dommages. Idéalement, n’hésitez pas à fournir des photos ou des factures des objets volés. L’indemnisation intervient généralement entre deux et trois mois.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES