Habitation : la FNAIM se défend des critiques d'UFC-Que Choisir

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Habitation : la FNAIM se défend des critiques d'UFC-Que Choisir

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Habitation : la FNAIM se défend des critiques d'UFC-Que Choisir

|
Note :
Consultations : 5601
Commentaires : 1
La FNAIM se défend
Hier, nous évoquions une récente enquête de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir qui mettait en valeur les pratiques abusives des agences immobilières en matière de location (Lire Habitation : l'UFC-Que Choisir dit stop aux abus des agences immobilières). La FNAIM (Fédération nationale de l’immobilier) répond aux critiques de l’association.

Des réponses point par point


La FNAIM a tenu à s’expliquer face aux accusations de l’UFC-Que Choisir sur les abus des agences immobilières.

Pour la FNAIM, l’attaque selon laquelle les agences immobilières ne respectent pas toutes l’affichage obligatoire du DPE n’est pas recevable. La Fédération considère que la proportion des agences qui respectent cette obligation (72%) est honorable en seulement 3 mois.

Pour répondre à l’accusation des documents demandés illégalement, la FNAIM rétorque en argumentant sur l’intérêt des bailleurs. 

En revanche, elle condamne fortement certaines agences immobilières aux méthodes discriminatoires tout en rappelant son engagement avec la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité).

La FNAIM se défend aussi sur les tarifs pratiqués


Contrairement à ce que laisse entendre UFC-Que Choisir, les honoraires des agences ne peuvent concerner uniquement la rédaction des baux de location. Pour la FNAIM, la mission des agences est bien plus complète. Des services qui ont naturellement un prix.
Selon la Fédération, « c'est oublier l'étendue du service rendu par les professionnels avant qu'un locataire ne puisse s'installer dans les lieux », que de considérer ces tarifs prohibitifs.

Conséquence de l’enquête aux résultats plutôt négatifs de l’association de consommateurs, la FNAIM a demandé une réforme de la loi Hoguet, encadrant les activités d’achat et de ventes dans l’immobilier,  pour « renforcer la sécurité des consommateurs ».

Le mot d’Assurland : malgré les prix de locations de plus en plus chers, vous êtes obligé de souscrire une assurance habitation. Ne vous faites pas avoir : utilisez un comparateur d’assurances pour trouver l’offre au meilleur rapport qualité prix !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


Le consommateur a bon dos ! Merci les frais d'agence exorbitants pour uniquement nous faire signer un bail !!! Pour faire des économies, le + simple doit être de ne pas prendre d'assurence habitation !! hé hé
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS