• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Habitation : les étapes de l'indemnisation en cas d'incendie

Publié par le

L’incendie figure toujours parmi les risques couverts par l’assurance habitation. Effectivement, ce risque se trouve dans l’assurance de base avec l’explosion et le dégât des eaux au titre des « risques locatifs ». Toutefois, l’indemnisation est subordonnée au respect de certaines procédures.

La déclaration de sinistre

Le déclenchement du processus d’indemnisation exige l’envoi à l’assureur d’une déclaration de sinistre.

Cette obligation d’information est une étape préalable pour obtenir un dédommagement sur la base de l’assurance logement et la déclaration doit mentionner certaines informations comme l’identité de l’assuré, la référence de son contrat, les objets endommagés, la source supposée du sinistre,…

Elle doit aussi exposer les circonstances du sinistre et renfermer  l’estimation du montant des dommages subis par l’assuré.

Le délai pour l’envoi de la déclaration de sinistre est généralement fixé à 5 jours.

La fixation du montant de l’indemnisation

Le montant de l’indemnisation versée à l’assuré est fixé sur la base du rapport d’expertise établi par un expert désigné par la compagnie d’assurances.

La présence de l’assuré est requise au cours de l’expertise afin de faciliter l’établissement du rapport et confronter les points de vue.

L’assuré peut demander la réalisation d’une contre-expertise, s’il estime que le rapport d’expertise n’est pas conforme à la réalité des dommages.

À noter que le montant des objets endommagés peut être prouvé par des factures d’achat ou toute autre pièce justificative. D’ailleurs, il est conseillé de conserver les débris des objets détruits afin de prouver l’existence des dommages.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES