Assurance habitation

Habitation : les passoires thermiques bientôt interdites à la location ?

Publié par le

Les passoires thermiques bientôt interdites à la location ?

Invité sur RTL, le ministre de de la Transition écologique et solidaire François de Rugy, s’est prononcé pour l’interdiction de la location des logements énergivores, également appelés « passoires thermiques ».

La même position que Nicolas Hulot et Emmanuel Macron

L’exécutif veut en finir avec les passoires thermiques. Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy est sur la même position de son prédécesseur, Nicolas Hulot. Invité du « Grand Jury » sur RTL ce dimanche 7 octobre, le ministre a annoncé son intention d’interdire la location des logements énergivores.  « Il y avait dans le programme présidentiel une proposition qui était d'interdire à la location les passoires thermiques, c'est-à-dire ces logements où l'on dépense énormément d'argent - le locataire paye des factures folles de chauffage - et qui sont toujours à la location. C'est compliqué à mettre en œuvre, mais il faut quand même avancer sur ces sujets parce que c'est l'intérêt, non seulement du climat, mais surtout des locataires », a expliqué François de Rugy.

Réduire de 45 % la consommation d'énergie dans le logement d'ici 2050

Autre point évoqué par le ministre : le bonus-malus énergétique. En mai dernier, le gouvernement avait annoncé son souhaite de mettre en place un bonus-malus énergétique pour les propriétaires. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique à l’époque, avait expliqué que ce bonus-malus serait appliqué lors de la vente d’un bien ou encore sur la taxe foncière. Un système qui devrait permettre de réduire la consommation d’énergie des bâtiments. Un objectif important pour le ministre mais qui peut s’avérer compliqué à atteindre. En France, les logements anciens représentent 66 % du parc Français. Parmi eux, 83 % sont énergivores. Dimanche, François de Rugy a toutefois affirmé sa détermination : « On s'est là aussi fixé un objectif ambitieux : - 45 % de consommation d'énergie dans le logement d'ici 2050 et - 30 d'ici 2030 ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES