Assurance habitation

Habitation : les propriétaires moins exposés au froid que les locataires

Publié par le

Les foyers aux revenus modestes sont les plus exposés au froid

Selon une enquête menée par l'association Qualitel et publiée par France Info, un million de familles locataires françaises sont touchées par la précarité énergétique. Les foyers aux revenus modestes sont les plus exposés au froid.

1 locataire sur 5 touché par la précarité énergétique

En France, un million de familles de locataires sont exposés au froid. Le site France Info vient de publier le baromètre Qualitel-Ipsos sur la qualité des logements. Selon l’enquête, un million de familles locataires sont touchées par la précarité énergétique. Les chiffres sont saisissants. 20 % des locataires déclarent avoir « souvent froid ». Les propriétaires sont quant à eux 4 fois moins nombreux (5 %) à indiquer être touchés par le froid.

L’association Qualitel, qui se bat pour la qualité du logement, indique également que parmi les Français ce sont ceux aux revenus les plus modestes qui sont le plus exposés au froid. Les foyers touchant moins de 1 250 € net/mois sont 57 % à indiquer avoir « parfois ou souvent » froid quand ils sont dans leur habitation. A titre de comparaison, les Français touchant plus de 3 000 € net/mois sont quant à eux 39 % à répondre la même chose.

59 % des Parisiens déclarent avoir froid dans leur logement

Les Français ayant le plus froid dans leur logement se trouvent à Paris. Selon l’enquête, les Parisiens sont en effet 59 % à déclarer « avoir souvent ou parfois » froid quand ils sont chez eux. Un chiffre qui est de 12 points supérieurs à la moyenne nationale. Les explications peuvent être nombreuses concernant les Parisiens. Le montant des loyers et l’augmentation du prix de l’électricité font que les familles sont nombreuses à ne pas allumer ou à mettre au minimum les radiateurs, chauffages.

Outre les raisons financières, les logements Parisiens sont pour la plupart anciens et faits avec « des matériaux et une isolation thermique insatisfaisants », explique Qualitel. En novembre dernier, Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique, avait présenté un plan logement qui se concentrait sur la rénovation énergétique. Le gouvernement doit conclure aujourd’hui ce plan pour lutter contre les passoires thermiques. Les associations comme la Fondation Abbé Pierre jugent néanmoins que ce n’est pas assez mais également qu’un plan d’aide aux familles serait plus que nécessaire.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES