Assurance habitation

Habitation : quand les jeunes falsifient des documents

Publié par le , Mis à jour le 21/10/2019 à 09:05

Les jeunes fraudent pour obtenir un logement

Face à une concurrence toujours plus importante, les jeunes n’hésitent pas à tricher pour améliorer leur dossier afin d'obtenir un appartement. C’est ce que révèle un sondage d’OpinionWay pour l’assureur Homebrella.

La fiche de paie est le document le plus trafiqué

C’est souvent un parcours du combattant. Trouver un appartement pour un étudiant n’est pas une chose simple. Les jeunes sont désormais prêts à mentir pour avoir une chance de se loger. Selon un sondage OpinionWay pour l’assureur Homebrella relayé par le Parisien, les étudiants et jeunes actifs n’hésitent plus à trafiquer des documents pour avoir un toit sur la tête.

D’après les chiffres, 23% d’entre eux ont tenté cette méthode pour augmenter leurs chances de signer un contrat de location. Un taux qui monte même à 29% pour les franciliens.

On apprend que le document le plus souvent trafiqué est la fiche de paie (17%) vient ensuite les avis d’imposition (14%), les quittances de loyer et les attestations d’hébergement (13%) et les pièces d’identité (12%).

En plus de ces différentes modifications, 16% des sondés avouent mentir sur leur situation de famille. Ils sont en couple au lieu d’être en colocation, célibataire et non en couple avec un chômeur…Ils sont aussi 16% à déclarer être toujours étudiant au lieu d’évoquer être au chômage ou jeune actif.  

Que risque un fraudeur ?

Dans les faits, falsifier des documents pour monter un dossier de location relève du « faux et usage de faux ». Selon le Code pénal, cette infraction est punie de trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Si par contre l’infraction est qualifiée par la justice d’abus de confiance, un fraudeur peut encourir 3 ans de prison et 375 000 euros d’amende.

Dans la grande majorité des cas, lorsqu’une anomalie est repérée, le dossier est écarté. Dans le cas d’une signature de bail, ce sera au propriétaire de prouver qu’il y a eu une fraude.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES