Habitation : que faut-il savoir sur les zones à risques ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Habitation : que faut-il savoir sur les zones à risques ?

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Habitation : que faut-il savoir sur les zones à risques ?

|
Consultations : 1133
Commentaires : 0
Votre logement est-il en zone à risques ?

Lorsque vous souscrivez une assurance logement, quelques points sont pris en considération par votre compagnie d’assurance et notamment la situation de votre maison. Ce, pour mieux évaluer le degré de risque auquel vos biens s’exposent et ainsi pour proposer des indemnisations et des cotisations adéquats. Zoom sur les zones à risques.

Que sont les zones à risques ?

Si votre demeure est localisée dans un lieu considéré « à risques », en tant qu’assuré, vous pouvez être soumis à une prime ou à une cotisation d’assurance plus élevée.

Ces zones sont déterminées par les compagnies d’assurance suivant les sinistres répétitifs qui s’y sont déroulés. Ainsi, voici notamment les différentes catégories de zones dites à risques. En premier lieu, il y a les zones à haut risque d’avalanche, c’est particulièrement le cas dans les Pyrénées et les Alpes. En second lieu se trouvent les zones à haut risque d’inondation ou de tempête : le long des fleuves, en bord de mer ou encore près d’une rivière qui a souvent fait l’objet de crues.

Enfin, les assureurs identifient également les zones à haut risque de cambriolage, et les zones à haut risque industriels, notamment dans une ville avoisinant un site industriel dangereux.

La multirisque habitation

Pour mieux protéger votre bien immobilier contre les risques que vous pouvez encourir, optez de préférence pour une assurance multirisque habitation (MRH). Celle-ci vous offre une couverture contre le dégât des eaux, le cambriolage, l’explosion et l’incendie. Les dégâts causés par le feu ou la foudre seront ainsi couverts. Par ailleurs, la MRH prendra en charge les réparations nécessaires suite à une tempête ou de la grêle.

Et dans le cas où le sinistre atteindrait le domicile des voisins ou toucherait des tiers, une prise en charge est également prévue. En effet, en plus des dégâts matériels, celle-ci inclut la responsabilité civile.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS